Prise d’otages à cause de "comics"

15 mai 2002 0 commentaire
  • Il était convaincu qu'un magasin spécialisé possédait les "comics" qu'on lui avait volés. Il a donc menacé de le faire sauter avec une bombe artisanale.

A quoi mène la folie de la collection ! Un homme qui voulait récupérer des comics volés dans un magasin spécialisé de Reno (Nevada) a été arrêté après avoir essayé de menotter un employé, s’être barricadé dans le magasin, et avoir menacé de le faire sauter avec une bombe artisanale.

L’homme, Robert Allen Bailey, sans emploi, a été arrêté après un siège d’une heure et demie. Des négociateurs de la police ont finalement réussi à le convaincre de se rendre sans faire sauter sa bombe artisanale.

Le sergent Doug McPartland a raconté au RENO GAZETTE JOURNAL qu’ "il voulait faire exploser le magasin ou le brûler, car s’il ne pouvait récupérer ses comics, personne ne pouvait les avoir."

Le journal explique que les origines de l’incident remontent à l’an 2000, quand Bailey fut cambriolé et que ses caisses de comics de collection, d’une valeur, selon lui, de 100.000 dollars, furent volées. Une arrestation fut effectuée et une partie des comics furent retrouvés, mais Bailey était convaincu que le magasin en avait obtenu un grand nombre.

Des soupçons qui ont conduit à l’incident raconté ci-dessus. Selon la police, Baily pénétra dans le magasin un peu avant la fermeture avec la bombe, une paire de menottes et un fusil. Il ordonna à une employée de mettre les menottes, mais celle-ci ayant refusé, une lutte s’ensuivit, à l’issue de laquelle la jeune femme parvint à s’enfuir et à prévenir la police.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?