Prison School : Les dessous de Meiko - Par ReDrop - Soleil

1er août 2019 0 commentaire
  • Spin-off sans le moindre phylactère, "Les dessous de Meiko" n'offre que peu d'intérêt, si ce n'est de pouvoir contempler notre belle héroïne sous toutes ses formes. Un titre loin d'être convaincant, sans réelle comparaison avec le chef-d’œuvre orignal de "Prison School".

Revenons sur l’un des titres phares du catalogue chez Soleil Manga, Prison School. Lorsque Kiyoshi intègre le lycée Hachimitsu, il est loin d’imaginer les nombreuses péripéties qui l’attendent. Un établissement majoritairement occupé par des jeunes filles, se chiffrant à plusieurs centaines. À sa grande surprise, seul quatre autres garçons avec qui il se liera rapidement d’amitié, constituent la gent masculine.

À priori, cela devrait être le rêve pour ces cinq jeunes hommes d’être entourés par de belles jeunes demoiselles à ne plus savoir où regarder. Mais c’est sans compter la discipline stricte imposée par les surveillantes qui, au moindre écart de Kiyoshi et de ses amis, les séquestre dans une prison construite au cœur-même de l’établissement...

Les lecteurs et lectrices ayant suivi la saga Prison School depuis l’été 2014 savent que cette série est une valeur sûre qui se veut complexe, soignée, et dotée d’un humour totalement jubilatoire. Certes, il s’agit avant tout d’une série à caractère érotique et la qualité graphique n’est pas en reste : les amateurs de fortes poitrines, voire même démesurément gigantesques pour certaines héroïnes seront certainement ravis mais la série prend tout sens grâce à un jeu minutieux des garçons face aux surveillantes, entre travaux forcés, séances d’espionnage, et tentatives d’évasion.

Comparativement avec la série principale, ce spin-off "Les dessous de Meiko" en décevra plus d’un, autant l’annoncer d’entrée de jeu ! Un titre pour ainsi dire sans le moindre phylactère, proposant des minis-sketches de la belle Meiko, l’une des surveillantes-phares de la saga originale. Alors, oui, les fans de la pulpeuse seront ravis de pouvoir la contempler sous tous les angles, entre une séance d’entrainement version guerrière ou encore lors d’un challenge à devoir ingurgiter des plats de curry très épicés en un temps record... Mais au-delà de tout ça, ce spin-off n’apporte rien.

Au final, nous nous retrouvons avec un album loin d’être indispensable pour les aficionados. Par contre, la patte graphique de ReDrop vaut agréablement le détour. Il respecte l’œuvre originale d’Akira Hiramoto, grâce à une dynamique constante.

Prison School : Les dessous de Meiko - Par ReDrop - Soleil
©Akira Hiramoto / Soleil
© Soleil Manga

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Prison School : Les dessous de Meiko. Auteur : ReDrop. Œuvre originale : Akira Hiramoto. Éditeur : Soleil. Sortie : le 14 août 2019. Prix : 7,99 euros.

  Un commentaire ?