Prix Artémisia 2019 : découvrez le Palmarès

11 janvier 2019 0 commentaire
  • Le 9 janvier 1908, Simone de Beauvoir venait au monde. C'est en hommage à cette grande philosophe et romancière, figure du féminisme, que l'Association Artémisia a choisi depuis plus de dix ans d'utiliser le 9 janvier comme date pour remettre ses prix. Pour rappel, les Prix Artémisia sont remis à des femmes auteures, afin de les récompenser et les encourager, dans un milieu qui n'est pas toujours simple pour elles - comme beaucoup d'autres malheureusement.

L’année 2018 aura été marquée par l’affaire Weinstein qui a éclaté fin 2017, et a notamment permis une libération de la parole des femmes qui s’est retranscrite dans tous les domaines. Mais le problème est encore loin d’être réglé, et nous pouvons compter sur des initiatives comme celle de l’Association Artémisia pour mettre en avant les femmes auteures.

En ce début 2019, Una, autrice de L’Une d’elles aux Éditions Ça et Là remporte le Prix Artémisia du "combat féministe" 2019. Notre chroniqueur Frédéric Hojlo la décrivait déjà comme une "voix majeure dans la lutte pour « l’émancipation féminine », dans le combat pour que les femmes cessent de subir des violences iniques et trouvent une place égale à celle des hommes." dans sa chronique de mai dernier.

Prix Artémisia 2019 : découvrez le Palmarès
© Éditions çà et là
Dessin : Una

Le Prix Artémisia du "dessin" 2019 est quant à lui attribué, non pas à une, mais à deux artistes. Linnea Sterte et Nina Bunjevac sont en effet toutes les deux lauréates de ce prix. Nina Bunjevac est récompensée pour son album Bezimena publié chez Ici Même - également en compétition officielle au festival d’Angoulême 2019- et Linnea Sterte pour In-Humus publié aux Éditions de la Cerise.

Bezimena de Nina Bunjevac
© Ici Même
Dessin : Nina Bunjevac
In-Humus de Linnea Sterte
© Éditions de la Cerise

Melaka remporte le Prix Artémisia "témoignage" 2019 pour Sous les bouclettes à retrouver chez Delcourt. Un témoignage poignant sur la maladie et ses conséquences sur les proches. "Un récit à deux voix, entre mère et fille, racontant une vie de famille sur près de 40 ans, avec un journal de deuil comme toile de fond. Mélaka rend hommage à sa mère, auteure jeunesse et compagne de route de la presse BD satirique, Psykopat en tête, mais aussi Charlie Hebdo. Avec des pages qui se répondent, et les générations qui se croisent, Sous les bouclettes est aussi la chronique d’une vie de femme, libre et passionnée." d’après notre chroniqueur David Taugis.

© Delcourt

René Dumont, agronome célèbre pour ses engagements écologiques - et premier candidat écologiste à la présidentielle en 1974 - donne cette année son nom à un prix. C’est Catherine Meurisse qui hérite de ce Prix Artémisia "René Dumont" 2019, pour Les Grands Espaces édité chez Dargaud. Cet album - que l’on retrouve aussi dans la sélection officielle d’Angoulême - est une apologie de la nature dans laquelle l’autrice se remémore ses souvenirs d’enfance à la campagne.

© Dargaud
Dessin : Catherine Meurrisse

Hanneriina Moisseinen est la lauréate du Prix Artémisia "mémoire" 2019 pour La Terre perdue, à retrouver chez Actes Sud, dont l’histoire se situe en 1944 lorsque l’Union Soviétique envahit la Carélie Finlandaise. Un récit mêlant 9e Art et documents historiques.

© Actes Sud

Arrive maintenant la gagnante du Grand Prix Artémisia 2019 : Claire Malary. Son album Hallali publié chez L’Oeuf est un récit muet. Il est pour le jury une oeuvre "d’une grande intelligence visuelle, une exigence esthétique rare dans la bande dessinée. Un récit silencieux aussi puissant que captivant."

© L’Oeuf

Un bien beau palmarès qui récompense à la fois des œuvres engagées pour la cause des femmes que pour d’autres causes d’importance - l’environnement - ainsi que des prouesses du 9e Art. Nous ne pouvons que vous inviter à lire ces ouvrages, et surtout à encourager les autrices à s’affirmer.

La remise des différents prix aura lieu le mardi 15 janvier prochain à 19h00, à l’AgroTech Paris, et sera animée par Catel Muller, lauréate du Prix en 2014, et ancienne membre du jury.

Nous vous quittons avec les vœux de Chantal Montellier, autrice de bande dessinée et fondatrice du Prix Artémisia en 2007.

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?