Adulte

Pure Yankee Girl – Par Tabe Koji – Ed. Hot Manga

Par Nickyl le 3 juillet 2022                      Lien  
« Entre tradition et modernité » : cette formule que l’on associe volontiers ces dernières décennies à la société japonaise peut aussi convenir à propos du style de l’artiste Tabe Koji, qui officie dans le domaine du Hentaï depuis les années 1980. L’auteur, déjà publié ces dernières années en langue française avec le Seinen « Pinsaro Sniper » (Meian) et le Hentai « Le Masque des tentations » (Hot Manga), nous revient avec un nouvel album érotique.

Pure Yankee Girl est un album publié originellement en 2018 au Japon par l’éditeur Futabasha. Il s’agit d’un recueil qui comporte deux histoires, une première qui porte ce titre et un récit secondaire qui n’a pas de lien scénaristique avec la première.

Pure Yankee Girl, est composée de cinq chapitres d’une vingtaine de pages chacun. Comme en attestent la première et la quatrième de couverture, Tabe Koji met en scène avec cette histoire un personnage principal féminin qui se révèle être une Gyaru : au Japon, ce terme désigne ces dernières décennies les femmes, souvent jeunes, qui ont un style vestimentaire, un maquillage et une manucure jugés exubérants et se rapprochant des standards américains en vogue ; une teinture blonde des cheveux et un teint halé vont aussi souvent de pair.

Pure Yankee Girl – Par Tabe Koji – Ed. Hot Manga
© Tabe Koji/Futabasha Publishers Ltd./Hot Manga

Tabe Koji a de manière récurrente dans sa bibliographie mis en scène des Gyaru et ici, c’est un récit plutôt sérieux, bien sûr entrecoupé de scènes érotiques, qu’il propose aux lecteurs. L’héroïne, Jun Izumi, est présentée comme l’ancienne cheffe d’un gang craint de lycéennes. Son activité délinquante n’a jamais pris fin avec la rencontre de son petit-ami Hiroyuki, qui n’hésite pas à utiliser les charmes de son amante afin de faire chanter des cadres en recherche de sensations. Cette vie de petite frappe avec Hiroyuki convenait à Jun, jusqu’à ce qu’elle croise un soir le regard désapprobateur de M. Ichijou, son professeur qui lui a appris l’Aïkido au collège.

© Tabe Koji/Futabasha Publishers Ltd./Hot Manga

Pure Yankee Girl est un récit, à nos yeux, brut de décoffrage : même si sur le papier le récit a le temps de se développer, l’intrigue nous a paru hâtive, la chute aisément anticipée et les personnages finalement peu attachants à cause du format retenu. En effet, s’il s’agissait d’un récit mature classique, nous ne doutons pas que les personnages auraient pu être plus fouillés et de susciter de la part des lecteurs davantage d’empathie. Ici, comme nous sommes face à un Hentai aux règles immuables, les scènes érotiques (classiques au demeurant) n’apportent pas grand-chose aux personnages et privent même ces derniers de précieuses pages qui auraient pu être plus denses. Rien de mauvais dans l’absolu, mais cette histoire ne nous a guère surpris.

Le second récit proposé s’intitule Department Girl, il est raconté au travers de quatre chapitres d’une vingtaine de pages chacun. Ici, la tonalité est toute autre : nous suivons les aventures de salariées d’un centre commercial de luxe au cœur de Tokyo qui emploient leurs charmes pour booster les ventes de leur maison.

À la lecture de ce synopsis, vous avez probablement pensé à une intrigue d’un film érotique lambda et c’est véritablement ce que l’on nous propose ici : nous sommes face à un récit érotique très classique et salace dans l’esprit. « Classique mais efficace » sommes-nous tentés d’écrire : Tabe Koji enchaîne sans pression scénaristique particulière des scènes érotiques diverses où l’on retrouve des duos, des trios, des groupes ou des pratiques marquées par le candaulisme. Et l’artiste les mène avec une maîtrise certaine.

© Tabe Koji/Futabasha Publishers Ltd./Hot Manga

En effet, son joli trait qui fait penser aux productions nippones des années 1980 est assurément singulier dans la production actuelle. Ses personnages sont aisément différenciables et arborent des styles variés, passant par exemple d’un style chic classique à celui des Gyaru évoqués plus haut dans cet article. Quoi qu’il arrive, l’artiste se montre minutieux dans la représentation de ses personnages : c’est ainsi amusant de voir ici un personnage à l’allure digne d’un manga vieux de quelques décennies porter un t-shirt qui fait référence aux productions récentes de l’équipementier américain Nike.

© Tabe Koji/Futabasha Publishers Ltd./Hot Manga

Si l’histoire-titre nous a paru peu enthousiasmante, Pure Yankee Girl sauve facilement les meubles grâce à son second récit classique qui permet de conclure sur une bonne note.

Hélas, nous retrouvons comme dans Invitation au plaisir chroniqué voici peu les mêmes problèmes d’impression notamment dans l’encrage des noirs, insuffisamment nourris. Espérons que l’éditeur Hot Manga ait corrigé ce défaut avec ses sorties prévues pour Japan Expo 2022, car l’éditeur ne nous avait pas habitués à cela lors de ses précédentes parutions.

(par Nickyl)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782368773703

Pure Yankee Girl. Par Tabe Koji (scénario et dessins). Traduction de Yves Bohmler. Hot Manga. Sortie le 10 juin 2022. 196 pages. 9,95 Euros.

adulte érotique Japon 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
PAR Nickyl  
A LIRE AUSSI  
Adulte  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD