Quand j’étais star - Villard & Peyraud - Casterman

24 février 2008 0 commentaire
  • Peyraud adapte les chroniques de l'écrivain Marc Villard. On frôle l'erreur de casting mais la vivacité du style triomphe sur un léger agacement.

En parallèle à ses récits policiers, Marc Villard a entamé une série de petits opus ou il se raconte au quotidien, mêlant moments de réflexion personnelle et instantanés du monde de l’édition.

Retrouver une sélection illustrée de ces textes brefs s’avère une très bonne idée, mais on attendait un dessin plus charpenté, plus incarné, que le trait léger et anguleux de Jean-Philippe Peyraud. Son univers de trentenaires romantiques et ultra-parisiens s’accorde moyennement avec la soixantaine de Marc Villard, ses références musicales vintage et ses coups de gueule délicieusement vachards.

On finit heureusement par s’habituer à cet équipage improbable, grâce surtout à la qualité des saynètes de l’auteur. Une bonne occasion de se jeter sur ses opus aux titres impayables [1] : j’aurais voulu être un type bien, Elles sont folles de mon corps, Souffrir à Saint-Germain-des-Prés, Un jour je serai latin lover, Bonjour je suis ton nouvel ami.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Acheter l’album sur internet

[1Parus pour la plupart en édition de poche.

  Un commentaire ?