Quand la réalité dépasse Largo Winch : Tentative d’escroquerie chez Media-Participations

20 mai 2012 5 commentaires
  • Les aventures de Largo Winch et de XIII ont peut-être inspiré les petits malins qui ont tenté d'escroquer la holding propriétaire de Dargaud, Dupuis et Le Lombard, Média-Participations : imitant la voix de son PDG Vincent Montagne, il s'en est fallu de peu pour que ses comptes soient vidés!

"La réalité dépasse souvent la fiction" dit-on. Ici, nous nous trouvons dans une aventure inédite de Largo Winch ou de XIII que n’aurait pas imaginée Jean Van Hamme : une escroquerie visant son propre éditeur.

Nous l’apprenons par le site du magazine économique Challenges : fin janvier, le siège de Média-Participations et plusieurs de ses filiales ont été approchés par des escrocs de haut vol particulièrement bien renseignés sur les us et coutumes du plus grand éditeur de bande dessinée d’Europe : "Première cible, raconte Challenges, la directrice financière de Dargaud Suisse reçoit un appel de Vincent Montagne, le président du groupe, exigeant de virer de toute urgence 987.000 euros sur un compte HSBC à Hong-kong, afin de financer une acquisition en Asie. Et il lui interdit d’en parler au patron de la filiale suisse."

Fine mouche, la directrice constatant que le montant du virement dépasse le plafond autorisé appelle ses correspondants parisiens et démonte l’escroquerie.

Pas découragés pour autant, nos escrocs vont redoubler en audace en appelant cette fois le PDG Vincent Montagne lui-même : "dès le lendemain, Vincent Montagne (le vrai) reçoit un coup de fil du commandant Girard, de la brigade financière : "...Nous savons que vous avez été attaqués. Faites le virement, cela nous permettra de prendre les escrocs la main dans le sac. "Prudent, Montagne vérifie auprès de ses contacts policiers : le commandant Girard n’existe pas..."

Quand la réalité dépasse Largo Winch : Tentative d'escroquerie chez Media-Participations
Le stand de Média-Participations au Salon du Livre 2012. Son groupe vient de faire l’objet d’une tentative d’escroquerie financière internationale.
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

C’est ensuite au tour du banquier de Média-Participations, la Société Générale, d’être approché par nos aigrefins qui passent "un coup de fil de Vincent Montagne (le faux) affirmant appeler depuis la brigade financière et ordonnant d’effectuer le virement afin de pincer les malfaiteurs. La supercherie est à nouveau débusquée."

Près de trente tentatives d’approche, toutes mises en échec, auprès des différents décideurs du groupe, se succèdent en quelques jours, comme en témoigne Claude de Saint-Vincent, le Directeur Général du groupe à Challenges : "Les escrocs avaient bien planifié leur opération et acquis une connaissance très fine de notre organisation. Leur capacité à usurper la voix du président et à exercer une pression psychologique sur leurs cibles est impressionnante."

La vraie victime de cette histoire est peut-être Jean Van Hamme : face à l’audace incroyable de ces habiles Pieds Nickelés, il risque que son éditeur trouve son prochain scénario un peu... téléphoné !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon, Vincent Montagne (le vrai), victime d’une tentative d’escroquerie.

 
Participez à la discussion
5 Messages :