Quelques Pas vers la lumière – Tome 4 : La Mémoire oubliée (2e cycle) – Par Bruno Marchand – Quadrants

15 mars 2012 3
  • Ce premier tome du second cycle des aventures mises en scène et dessinées par Bruno Marchand nous emmène des frontières boréales aux jardins de Moscou ; un voyage teinté de fantastique, mâtiné de références, à la recherche d'un mystérieux inconnu et du secret de ses pierres.

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, d’étranges et magnifiques cristaux sont découverts par Stuart Flint au cours d’une descente spéléologique dans une grotte du Groenland. Ne pouvant les examiner sur place, il expédie sa trouvaille à son collègue Simon Bell. Mais la mobilisation générale fait passer la révélation sous silence. Vingt plus tard, la fille de ce dernier, Marianne, fait ses cartons et tombe par hasard sur un pli jamais décacheté contenant un cristal limpide et une lettre du professeur disparu en mer au cours du conflit. Les cristaux semblent avoir des effets particuliers sur la jeune femme. Son compagnon et elle décident de remonter la trace du savant perdu et l’histoire de ces fabuleux minéraux.

Quelques Pas vers la lumière – Tome 4 : La Mémoire oubliée (2e cycle) – Par Bruno Marchand – Quadrants
Quelques Pas vers la Lumière – Tome 4 : La Mémoire oubliée (2e cycle)
Bruno Marchand – Quadrants ©

Dans un classicisme revendiqué, cette aventure construite en diptyque rend d’abord hommage au maître du genre E. P. Jacobs. Entre un couple de spéléologues associant ressemblance physique et langagière et une attirance dévorante pour un fantastique réaliste et scientifique, Bruno Marchand (Little Nemo) inscrit son récit dans les pas du père de Blake et Mortimer.

Déroulant une histoire dynamique et une ligne claire maitrisée, l’intrigue développe rigoureusement des personnages concrets. Les décors authentiques sont finement travaillés dans chaque case et permettent d’accéder à une lecture quasi documentaire (le travail sur la capitale soviétique des années 1960 est remarquable). On ressent une attention forte à chaque détail. La colorisation réussie donne un relief profitable au dessin.

Quelques Pas vers la Lumière – Tome 4 : La Mémoire oubliée (2e cycle)
Bruno Marchand – Quadrants ©

Néanmoins, le scénario méticuleux, monté sur rail, se déroule trop linéairement. Le lecteur n’a qu’un faible rôle à jouer et peut ressentir quelques difficultés à s’identifier à des personnages trop lisses et manquant d’aspérités auxquelles s’accrocher. Exception faite de Stuart Bell que l’on s’accapare très rapidement grâce à son caractère presque historique, il manque par moment quelques accélérations qui feraient décoller le lecteur de ses glissières. La grande préciosité de l’ensemble lui garantit des qualités mais crée également quelques pesanteurs non négligeables.

Toutefois, voici un album très calibré qui offre un moment de lecture plaisant. « By Jove ! »

(par Vincent GAUTHIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Après une première trilogie où nous avons découvert tout le talent de Bruno marchand. Celui revient avec un diptyque qui commence de fort belle manière. Un magnigique dessin très ligne claire, une intrigue (pas si jacobienne que ça) parfaitement maitrisée et passionnante et puis la couleur et ce bleu transparent qui illumine tout l’album.
    Un moment de lecture inoubliable. une série qui aurait mérité une maison d’éditions et une collection plus prestigieuse que Quadrants (merci quand même à eux qui ont été les seuls à la publier).

    Répondre à ce message

    • Répondu par black and blue le 15 mars 2012 à  20:29 :

      Le talent de Bruno Marchand m’était déjà connu par "Little Nemo" dont les 2 premiers tomes avaient été co-écrits avec Moebius !
      Le premier cycle de "Quelques pas vers la lumière" m’avait fortement plu et ce deuxième cycle confirme et même accentue mon impression.Je préfère le rythme plus actif. Les personnages deviennent plus vivants et attachants, évoluent à travers des pays forts bien dessinés et en accord avec les époques concernées. Cet auteur utilise une palette de couleurs très tendres et comme le souligne "flupke",en particulier, pour les dégradés du bleu.
      Le scénario parle de thèmes peu abordés en BD, autour de la synchronicité lors du 1er cycle et de souvenirs inexpliqués dans ce 2ème cycle ( provoqués par des cristaux mystérieux !)
      Un bon moment de lecture.
      Il est vrai que ce n’est pas le style habituel des BDs que Quadrants publie.

      Répondre à ce message

    • Répondu par fuller le 15 mars 2012 à  20:45 :

      Moi, j’ai aimé cette BD pour cette recherche qui m’a fait visiter la fin des années 50, d’ailleurs très bien documentée. Cette aventure mâtinée de fantastique et de poésie me fait questionner sur les mystères non encore résolus actuellement, époque où tout doit être bien rangé dans des cases ! Celà fait du bien de rêver un peu et de prendre son temps.
      En attendant la suite, avec plaisir.

      Répondre à ce message