Newsletter ActuaBD

Quoi de neuf ? Toujours Tillieux !

  • Après avoir terminé en beauté l'intégrale des "Félix" en décembre dernier, les Éditions de l'Élan ne se reposent pas sur leurs lauriers et enchaînent directement avec l'intégrale d'un autre héros de Maurice Tillieux : Bob Bang, en un seul volume cette fois-ci !

Voilà plus de 15 ans que les Éditions de l’Élan publient des ouvrages rendant hommage à l’un des piliers de la bande dessinée policière franco-belge, Maurice Tillieux. Car si Gil Jourdan ainsi que les nombreuses séries dont il était le scénariste (Jess Long, Tif et Tondu, Natacha, etc.) sont restées dans la mémoire des lecteurs, une bonne part de son travail réalisé notamment dans la première partie de sa carrière n’était depuis longtemps plus disponible auprès du grand public.

C’est ainsi que les Éditions de l’Élan ont publié entre autres les aventures d’Ange Signe, l’intégrale d’Achille et Boule-de-gomme, Zappy Max et d’autres récits méconnus, des ouvrages tirés entre 500 et 800 exemplaires qui furent rapidement épuisés dès leur sortie.

Quoi de neuf ? Toujours Tillieux !

En 2015, la petite structure éditoriale de Daniel Depessemier est montée en régime en s’attelant à une opération que personne n’avait réussi à finaliser en dépit des différents éditeurs qui s’y étaient engagé : rééditer l’intégrale des Félix, un personnage prototype de Gil Jourdan et dont la notoriété méritée était surtout le fait de la Belgique, car le magazine qui l’éditait dans les années 1950, Héroïc-Albums, n’est jamais parvenu à atteindre la France.

Et c’est maintenant au tour d’un autre héros de Tillieux, également issu d’Héroïc-Albums, à bénéficier d’une nouvelle édition respectant le format et la présentation d’origine : Bob Bang. Un héros qui a connu neuf aventures complètes de 1947 à 1948. Elles sont réunies dans cet ouvrage qui vient de paraître.

« Tillieux a créé un marin arborant le même uniforme qu’il avait lui-même porté, car il avait fait ses classes à l’École maritime d’Ostende, nous explique Daniel Depessemier, le directeur des Éditions de l’Élan. Avec la guerre qui s’était déclarée, sa carrière maritime est tombée à l’eau. Il s’est marié à la fin du conflit, et son épouse lui a demandé de changer de métier, car elle craignait d’être trop souvent séparée de lui. Tillieux a alors commencé par écrire un ou deux romans, mais n’en a terminé qu’un seul, que j’ai réédité précédemment avec des illustrations de René Follet : "Le Navire qui tue ses capitaines" »

« Il s’est finalement tourné vers la bande dessinée, qu’il trouvait plus rentable que la littérature, car il avait calculé qu’il devait écrire deux romans par mois pour en vivre convenablement. J’ai repris dans l’introduction de ce volume de Bob Bang son parcours précédant son arrivée à Héroïc-Albums, ainsi que la contextualisation des histoires de Bob Bang, dans la même formule que les dossiers précédant les aventures de Félix. »

Ce n’est pas la première fois que la petite maison d’édition publie l’intégrale de Bob Bang, mais ils ont cette fois choisi d’opter pour un format et une maquette qui s’intègrent parfaitement à celles des précédents volumes de l’intégrale de Félix. Comme nous le confirme Depessemier : « J’avais déjà réalisé une précédente intégrale de Bob Bang en 2005, dans un format broché de 800 exemplaires, très rapidement épuisé. Comme ces aventures sont également parues dans Héroïc-Albums, j’ai choisi de reprendre la maquette de l’intégrale de Félix pour cette nouvelle édition, enrichie donc de ces dossiers complémentaires. »

Les lecteurs qui ont su apprécier les dossiers qualitatifs des Félix retrouveront cette formule dans cette nouvelle édition : des explications contextuelles concernant la création des récits, des photos rares ou inédites de l’auteur, ainsi que des inspirations puisées dans des films et des romans.

Outre les enquêtes et les aventures elles-mêmes, il est passionnant d’étudier l’évolution du style de Tillieux, qui se cherche, avant de trouver le bon compromis entre le réalisme de son propos et l’efficacité de son style.

« À ses débuts, Tillieux admirait et était fort inspiré par Hergé, nous explique Daniel Depessemier, Comme on peut s’en rendre compte dans les premières histoires de Bob Bang. Cela rappelle d’une certaine manière les "Tintin" en noir et blanc, mais il était également assez inspiré par les Comics, comme "Dick Tracy", à la différence de ses précédentes bandes dessinées qui étaient plus caricaturales. Au gré de ces différentes histoires, on peut voir comment son style s’affine, également dans ses signatures. »

Et de continuer : « Scénaristiquement parlant, on retrouve ses diverses influences, qui vont une fois de plus s’affirmer par la suite dans "Félix". C’était notamment un dévoreur de roman policiers, il lisait à une vitesse phénoménale. Lorsque je le rencontrais, il me disait : « Tu dois absolument lire tel roman. Ainsi que cet autre ! » J’étais encore occupé à lire le précédent ouvrage qu’il m’avait conseillé, alors qu’il en avait dévoré une demi-douzaine entretemps ! Il disposait en plus d’une excellente mémoire, comme le démontrent les anecdotes que je relate dans l’introduction de ce recueil. »

Une fois de plus, ce volume tiré à 2.500 exemplaires semble déjà en rupture en divers points d’approvisionnement. Nous ne pouvons donc que conseiller aux amateurs de se dépêcher car une réédition prochaine ne semble pas être à l’ordre du jour, Daniel Depessemier préférant concentrer ses efforts sur la future intégrale des récits réalistes... de Tillieux, bien entendu !

Propos recueillis par Charles-Louis Detournay.

Erratum

L’éditeur nous signale que deux pages sont manquantes dans cet ouvrage. Pour vous les procurer, vous pouvez soit aller sur la page Facebook de l’éditeur ou lui envoyer un mail pour recevoir en retour les pages manquantes. Nodody’s perfect.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Bob Bang, l’intégrale - Par Maurice Tillieux - Éd. de l’Élan

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Quoi de neuf ? Toujours Tillieux !
    28 mai 10:40, par denis

    Pour information, il faut savoir que suite à une erreur humaine, il manque 2 pages dans les histoires de Bob Bang, donc il s’agit d’une "intégrale" incomplète

    Répondre à ce message

    • Répondu par Christophe Krummenacher le 29 mai à  06:36 :

      On peut demander un PDF des deux pages manquantes aux éditions de l’Elan : info.editionselan@zohomail.eu

      Répondre à ce message

      • Répondu par l le 29 mai à  12:43 :

        mettre à disposition des pdfs à imprimer soi-même est à mon avis une solution peu élégante.
        c’est un tiré à part des 2 pages qu’il faudrait, avec un papier plus en adéquation avec celui de l’édition.
        très dommage.

        Répondre à ce message

        • Répondu par pierre le 30 mai à  13:37 :

          Tout à fait d’accord. C’est ce qui a été fait pour le tirage"luxe" du tour de Gaule. Les Editions de l’Elan n’ont pas les moyens d’Hachette, certes, mais le bouquin coûte quand même 34€ !

          Répondre à ce message

          • Répondu par Pierre le 31 mai à  17:29 :

            Nouvelle du jour : les éditions de l’Elan vont réimprimer les 2 pages manquantes sur le même papier que l’album. Ces pages seront disponibles chez les libraires dans quelque temps.

            Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD