Newsletter ActuaBD

RG T1 : Riyad-sur-Seine, par P. Dragon et F. Peeters - Bayou Gallimard

  • Catalysée par Joann Sfar, cette nouvelle série se révèle être une passionnante immersion au sein des Renseignements Généraux, alimentée par un des membres, et habilement mise en scène par le talentueux Frédérik Peeters : une bombe !

Dans la moiteur de l’été parisien, Pierre Dragon reçoit une mission confidentielle de son supérieur : démanteler un groupe de trafiquants qui financeraient les actions terroristes d’un réseau islamiste. Une mission palpitante, mais qui risque de lui exploser à la gueule, comme cela a été le cas pour la DST qui s’y est déjà cassée les dents. Qu’importe, l’adrénaline, c’est ce qui le fait vibrer depuis que sa femme s’est tirée en emportant sa fille.

RG T1 : Riyad-sur-Seine, par P. Dragon et F. Peeters - Bayou Gallimard
l’auteur "anonyme"

Il choisit alors ses meilleures recrues pour être sûr de ne pas voir passer le temps pendant les longues planques qui s’annoncent : Cyril, le Juif alsacien, roi des théories sociologiques, et Boss, Sherlock Holmes comportementaliste du banlieusard en vadrouille. Les jours suivants risquent de ne pas être coton : filatures, écoutes, sous-marin, bluff, ... Dans ce métier, pour réussir, il faut de bons contacts, la sale gueule de l’emploi, et surtout des couilles ! Et pour cela, Dragon a la carapace dure, et la langue bien pendue !

Grâce à ou à cause de, selon votre opinion, l’affaire des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo, Joann Sfar rencontre Pierre Dragon, qui lui raconte, dans un récit plein de poésie, son quotidien palpitant et à la fois mélancolique, au sein des Renseignements Généraux. Ne pouvant rester insensible à ce puits d’anecdotes, le directeur de la collection Bayou flaire le potentiel accrocheur de ces confidences, et lui présente alors Frederik Peeters, plus passionné par le quotidien du policier que par ces frasques de cow-boy. « Ces deux-là se ressemblent tellement peu que le courant passe bien : un flic du Sud-Ouest taillé comme King Kong, et la crème des dessinateurs suisses, ironique et malicieux. » écrit Sfar dans l’introduction de l’ouvrage.

RG est une œuvre éminemment forte, chaloupée entre les montées d’adrénaline, et les moments de veille et de réflexion personnelle. Frederik Peeters, à qui on doit déjà Koma, les Pilules bleues, et entre autres Lupus, parvient une fois de plus à nous plonger directement dans les pensées et les doutes d’un homme, bien plus proche de soi qu’on n’aurait pu le croire au premier abord. On profite de la richesse des expressions de terrain et des discussions entre flics, tellement imagées qu’elles ne peuvent s’inventer. De plus, ce narrateur-auteur, solide mais solitaire, dépeint sans concession ni jugement les sombres affaires contemporaines. Entre terrorisme, magouilles politiques et trafics divers, tout s’entremêle sans se résoudre, laissant au lecteur une impression de bouche pâteuse, comme après une bonne cuite qui n’effacerait malheureusement pas les raisons de l’avoir prise.

Le petit format de Bayou induit de courtes planches. Les scènes se déroulent donc dans un rythme rapide, tel qu’on ne sait plus vraiment si c’est le narrateur ou l’intrigue qui accapare l’attention. Cette dualité, qu’on retrouve dans tous les bons polars, est la pierre angulaire du récit : si l’enquête ralentit, la place est donnée aux révélations personnelles, et vice versa. De plus, cette immersion au sein de la vie policière parisienne bénéficie de deux grands atouts de la part de Frederik Peeters : d’abord, un cadrage extrêmement proche de l’action, souvent même dans le regard d’un personnage, excluant le reste du monde pour laisser sourdre une tension palpable ; ensuite des ambiances des différents quartiers parisiens rendus au plus juste pour imprégner le récit d’authenticité.

Quand la force du roman graphique s’allie savamment à l’efficacité des histoires de terrain, cela donne un polar qu’on termine avec regret !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Avec RG, c’est la cinquième sélection au festival d’Angoulême pour le ‘jeune’ Frederik Peeters ! Il a été primé l’année dernière pour le quatrième tome de Lupus. L’album faisait également partie de la sélection des Prix RTL.

Commander ce livre sur Internet

 
Newsletter ActuaBD