Radiant T5 - Par Tony Valente - Ankama éditions

31 août 2016 0 commentaire
  • Début d’un arc narratif qui mène notre héros sur l'île-continent des Chevaliers Sorciers. Nouvel environnement, nouveaux personnages et nouveaux enjeux pour une oeuvre qui continue de surprendre, et de nous enchanter, par son style assumé de série fleuve.

Nous avions laissé Seth, notre jeune sorcier, fort déprimé à la suite du dénouement des évènements de Rumble Town, qui s’étaient achevés en demi-teinte en raison du destin tragique de la dompteuse de Némésis et du fait qu’il avait perdu le contrôle de ses pouvoirs.

Considérant qu’il représente un danger pour ses amis, Seth décide de se rendre seul sur l’île-continent des Chevaliers Sorciers, dans l’espoir de trouver des indices sur le Radiant, la légendaire source d’origine des Némésis, ces créatures tombant du ciel et dévastant tout sur leur passage.

C’est donc dans une ambiance un brin mélancolique que se déroule ce début de tome, donnant l’occasion à notre héros de retrouver un court moment sa mentor, ainsi que nous offrir un petit aparté sur le groupe d’élite de l’Inquisition, avant d’entrer réellement dans le cœur du sujet : la découverte d’une nouvelle île et donc le début d’une nouvelle aventure !

Radiant T5 - Par Tony Valente - Ankama éditions
Découverte de la cité des Chevaliers-Sorciers
Radiant T5 © Valente / Ankama Editions

Parce que Radiant se construit sur le mode du voyage, chaque nouveau lieu d’aventure suscite une grande attente et se doit d’apporter un certain changement. En ce sens, la proposition de Tony Valente pour son nouvel arc narratif a tout d’attrayant... surtout que le tome propose une carte du monde connu : une initiative simple mais toujours efficace et bienvenue.

Nous découvrons une société où les sorciers sont des guerriers protégeant la population, alors que dans le reste du monde que nous avons connus, ils se retrouvaient traités au mieux en tant que parias.

Cependant plusieurs anomalies apparaissent déjà : les infections, dont souffrent tout sorcier, qui se révèlent trop voyantes sont à cacher et les attaques de Némésis s’avèrent rapidement douteuses. L’héritage et les techniques des Chevaliers Sorciers sont pourtant bien présents, avec une cité fondée par un sorcier légendaire : Merlin. Alors que se passe-t-il aujourd’hui ?

Seth de son côté se lie d’amitié avec une apprentie Chevalier-Sorcier, Ocoho (en couverture), qui lui sert de guide en ce début d’aventure, un peu malgré elle. De plus notons la présence d’une délégation des Barons-Marchands, sur un mode de noble-hautain-déconnecté, qui se sont infiltrés pour voir s’ils pouvaient s’emparer des ressources de l’île des Chevaliers Sacrés : Rien que ça !

Nouvelle alliée pour notre héros
Radiant T5 © Valente / Ankama Editions

Le décor se trouve posé, avec un tome de pure installation et d’exposition fort réussi dans le genre, qui développe toujours habillement l’univers de la série, même si les emprunts à One Piece apparaissent une nouvelle fois assez visible – les Barons-Marchands rappelant les Dragons Célestes de l’œuvre d’Eiichiro Oda, même s’il s’agit ici davantage d’un cousinage que d’une stricte reprise.

Pas de malentendu : le résultat demeure très convaincant, les personnages et les lieux prennent facilement vie, avec une touche d’humour réussie, se manifestant par l’excentricité des personnages et des dialogues très malicieux, et un ensemble toujours soutenu par un graphisme qui impressionne par sa lisibilité et son dynamisme.

Bref une nouvelle réussite, à la fois simple et sophistiquée, dont il nous tarde de lire la suite !

Grimm est évidemment de la partie !
Radiant T5 © Valente / Ankama Editions

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Radiant T5. Par Tony Valente. Ankama éditions. Sortie le 8 juillet 2016. 192 pages. 7,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Radiant sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 4.

Lire notre interview de Tony Valente réalisée en juillet 2013

  Un commentaire ?