Newsletter ActuaBD

Ragnarok t.3, Tsukasa Kotobuki, Génération Comics

  • La quête de Leroy Schwartzer arrive à son terme dans ce troisième tome, avec en prime quelques surprises et beaucoup de révélations.

Dans un article précédent, nous vous présentions le début des aventures de cet aventurier un peu spécial, plus proche de Buffy que de Lucky Luke. Après avoir combattu Karteil, Schwartzer est devenu son ami. Quand ce dernier est enlevé par les « Dark Ones », le héros et son épée douée de parole, Ragnarok, foncent tête baissée pour le délivrer.

Tous vont alors se retrouver dans la tanière de Ashgan... Et là ils vont découvrir les origines de l’épée magique, de Karteil, de Leroy, et les mystères du monde dans lequel se déroulent ces aventures seront enfin dévoilés au lecteur.

Ragnarok a l’immense qualité de se conclure rapidement, en trois tomes. Pour ceux qui s’intéressent aussi au franco-belge, on y retrouve un peu l’ambiance des Chroniques de la Lune noire de Froideval & Co, sans sombrer dans le délayage à l’infini des super-hyper-méga méchants tous plus gros et plus sur-puissants les uns que les autres. L’action est efficace, les personnages plutôt attachants et la chute assez réussie. Bien sûr, on n’échappe pas vraiment au classique « Je suis ton père, Luke ! », mais les destinées de l’épée Ragnarok sont bien pensées et les plans du grand méchant Ashgan vraiment machiavéliques.

Pour ceux qui aiment la castagne et les démons très moches, mais aussi pour les amateurs d’action bien ficelée.

(par Martin Grillard)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD