Red Lantern #1 – Par Peter Milligan & Ed Benes – DC Comics

26 septembre 2011 0 commentaire
  • Série attendue depuis six mois maintenant, Red Lantern pointe enfin le bout de son nez avec le relaunch du DC Universe. L'univers de Green Lantern ayant été le seul à être resté intègre à la fin de Flashpoint, plongeons tout de suite dans un torrent de rage folle.

Red Lantern reprend là où la série Green Lantern s’était arrêtée : Atrocitus, le chef des Red Lantern a appris que son monde, Ryut, a été anéanti par le Gardien renégat Krona et qu’il n’a pu accomplir sa vengeance, celui-ci ayant été tué par Hal Jordan.

Atrocitus, après avoir porté secours au Red Lantern terrien, le chat Dex-Starr, est en pleine crise de conscience. N’ayant pu tuer de ses mains Krona, vengeant ainsi son peuple, sa femme et sa fille, il se sent vide et a l’impression de ne plus être le guide de son propre Corps.

Red Lantern #1 – Par Peter Milligan & Ed Benes – DC Comics
(C) DC Comics/Ed Benes

De par sa nature de prophète, Atrocitus se sert du sang de Krona pour entrevoir le futur du Corps, et il voit la violence et l’injustice qui s’annoncent. Sa décision est prise, rassemblant le Red Lantern Corps avec en tête de recruter de nouveaux membres, Atrocitus sera le bras armé de la vengeance à travers la galaxie.

(C) DC Comics/Ed Benes

Peter Milligan nous dépeint ici un Atrocitus finalement très « humain. » C’est un homme brisé, ravagé par la colère et la haine. Malgré sa façon de raconter un peu bourrue, Milligan dote son histoire du Red Lantern Corps des attributs de la tragédie : des hommes et des femmes criant vengeance sont aveuglés par leur colère et condamnés à une éternité de souffrance.

Ed Benes, reconnu pour avoir travaillé sur la JLA mais aussi comme dessinateur de Pin-up, est en deçà de ce qu’il a pu faire, même s’il arrive à créer une émotion et à faire ressortir le message de Milligan. Cependant, certains défauts anatomiques entachent vraiment la lecture, lorsqu’il dessine Dex-Starr pour ne citer que lui, alors qu’il nous réalise une Bleez à croquer...

(C) DC Comics/Ed Benes

Problème récurrent de ce relaunch, Red Lantern #1 n’est pas le début de la série, mais la suite directe des aventures d’Atrocitus à la suite de Green Lantern Secret Origins. Le comics se laisse lire mais n’en dit pas assez pour un numéro un. La suite nous révèlera davantage où Milligan veut nous emmener.

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?