Red River Hotel - T3 : Le Diable, Le Hasard et les Femmes Nues - Par Cornette & Constant - Glénat.

19 février 2005 0
  • Imaginez un petit hôtel au cœur de New York. Chacun de ses locataires possède une personnalité bien trempée, un déséquilibre mental étonnant et des lubies déconcertantes. On se croirait presque dans le célèbre feuilleton télévisé {Twin Peaks}, réalisé par l'énigmatique David Lynch. {{Jean-Luc Cornette}} et {{Michel Constant}} nous content la destinée de ces étranges pensionnaires.

Une cliente, à la mentalité très zen, vit nue dans sa chambre. Un tatoueur officie dans une autre. Vernon Gray, un autre pensionnaire, se trompe d’étage en prenant l’ascenseur, et découvre dans les caves des tonneaux dans lesquels sont enfermés au moins une jeune femme. Vernon n’ose pas la secourir. Quelques heures plus tard, un camion perd l’un de ses fûts devant ses yeux. Il l’ouvre, et fait la connaissance d’une nana complètement timbrée qu’il baptise aussitôt « Corn Flakes ». Vernon va malgré lui essayer de comprendre ce qui se passe dans cet étrange hôtel.

Amateur d’univers rationnel, cette bande dessinée n’est pas pour vous. Par contre, vous y trouverez votre compte si vous appréciez les récits illogiques, absurdes et déraisonnables ! Jean-Luc Cornette excelle dans le genre et parvient à rendre ses personnages attachants. Cette histoire, servie par un style semi-réaliste méticuleux, vaut le détour.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?