Rentrée 2013 Delcourt : priorité aux valeurs sûres

6 août 2013 4 Actualité par David TAUGIS
Éditeur : Delcourt
Acheter cet album
  • Un nombre impressionnant de sorties, peu de nouvelles séries ou de one shots, l’éditeur parisien table une fois de plus sur le manga et l’action.

Dès la troisième semaine d’août, un contingent imposant va débouler dans les librairies : 22 nouveaux titres d’un coup, et 5 de plus en fin de mois. Les 34 sorties de septembre paraissent presque modestes à côté…

Fort de la grande variété de son catalogue, Delcourt peut alterner mangas (presque la moitié des titres), comics, franco-belge aventure/action et albums plus personnels. Les collections shampooing et Mirages, plus discrètes, continuent à fournir deux ou trois nouveautés par mois en moyenne.
Lancé récemment, le label Tapas s’enrichira d’un guide (évidemment atypique et décalé : le métro parisien-début septembre), mais son rythme semble encore timide.

Côté grandes séries, Walking Dead atteindra son 18ème opus en français, Coq de Combat, seinen de référence, le 26ème (avec en parallèle la réédition du tome 11) et pour les filles, Otomen présentera son numéro 16 et Switch girl le 21. Jour J, bien installé malgré des idées pas toujours abouties, poursuit son chemin avec un 14ème épisode ancré en 1942, présentant des français opposés aux anglais…

Un des grands chevaux de bataille de l’éditeur du 10ème arrondissement, ce sont aussi les franchises Star wars : encore deux suites de récits dérivés entre fin août et début septembre, pour un catalogue riche de plus de 100 titres.
Plus généralement, le secteur comics, qu’il s’agisse de traductions ou bien de productions francophones, continue à montrer une belle vitalité. Un secteur très soutenu par la maison, notamment grâce à trois revues dédiées en kiosque.
Rentrée 2013 Delcourt : priorité aux valeurs sûres

Reste le patrimoine, lui aussi bon pourvoyeur de sorties chez Delcourt : une intégrale Tom Sawyer (Mark Twain) adaptée en trio (Morvan, Voulyzé, dessin Lefebvre), même chose pour la légende d’Arthur, qui propose les tomes 7 à 9, ou encore Carmen Mc Callum (tomes 6 à 8) et Sillage (tomes 13 à 15, tandis que le 16ème volume paraîtra au même moment, fin septembre). Ces deux derniers sous le label "Long Métrage", une collection dédiée.
Pour les récits plus personnels, accueillis par les collections "Mirages", "Outsider" et "Shampooing", quelque albums intrigants : Derniers tests avant l’apocalypse (Tom Kazynski) qui présente des fictions autour des « capacités de l’humanité », Mauvais genre (Chloé Cruchaudet) annonce une trouble histoire d’amour pendant les années folles, ou encore Âme perdue, récit quasi-muet de Gregory Panaccione, un voyage onirique de quête d’identité.

Signalons enfin l’arrivée d’un trimestriel : Papier, lancée par Trondheim et Lejeune, qui proposera 192 pages de récits inédits glanés un peu partout, y compris sur la toile.

la couverture du premier numéro de "Papier" (c) Delcourt

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Premier Papier (trimestriel) : en librairie le 18 septembre pour moins de 10 euros (9,95).

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Rentrée Delcourt : priorité aux valeurs sûres
    6 août 2013 16:27, par Richard

    C’est très cher 10€ pour un magazine. Dans le temps un magazine c’était maximum l’équivalent de 3€. Il ne faudra pas s’étonner s’ils n’en vendent pas (surtout si c’est de la reprise de ce qu’on peut lire gratuitement sur le net).

    Répondre à ce message

    • Répondu le 6 août 2013 à  19:43 :

      10€ pour un trimestriel, trop cher ?! Quel radin vous faites. Vous avez un ordinateur, un abonnement ISP... où est le sens des proportions ? Rabat-joie.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 6 août 2013 à  22:09 :

      C’est un magazine uniquement vendu en librairie, qui ressemble un peu par son format aux livres de la collection Shampoing. Une condition : que les BD publiées aient fait rire Trondheim. Donc à vous de voir si vous avez le même sens de l’humour que lui. A prés de 200 pages pour moins de dix euros, vous n’allez pas vous plaindre, non ? Pour une fois qu’un éditeur tente une initiative hardie...

      Répondre à ce message

    • Répondu le 23 septembre 2013 à  15:00 :

      Ce prix n’est pas trop élevé. Pour la même somme vous avez la revue Mon Lapin qui ne fait que 32 pages.

      Répondre à ce message