Rentrée Dupuis 2014 - Le coup "Fatale"

30 août 2014 16
  • C'est l'un des grands livres de la rentrée, dans la collection Aire Libre chez Dupuis : l'adaptation en bande dessinée du polar de Jean-Patrick Manchette, "Fatale". Une transposition parfaite par un graphiste virtuose : Max Cabanes.

Nous sommes dans les années 1970, une tueuse implacable jette son dévolu sur une ville côtière apparemment tranquille : Bléville. Comme un romancier, elle étudie les lieux, observe les gens, se documente, imagine les intrigues secrètes qui tiennent la ville, fouille le passé de chacun... Ravissante, notre veuve prétendument friquée qui porte le doux nom d’Aimée, clame à tous vents son intention de refaire sa vie dans cette honorable ville de province où chacun se tient par de misérables secrets.

Cette histoire écrite en 1977 par Jean-Patrick Manchette, l’un des rénovateurs du polar français, avait déjà fait l’objet d’une tentative d’adaptation en bande dessinée, du vivant même du romancier, dès la fin des années 1970. Elle devait être dessinée par Jacques Tardi qui en avait réalisé 21 planches dont les cinq premières, initialement réalisées sur papier Doubletone, avaient même été redessinées. "Le travail fut interrompu de commun accord entre les deux auteurs qui s’attaquèrent alors à Griffu" note Thierry Groensteen dans sa Monographie Tardi où il publie l’intégralité de ces pages dans sa section "inédits" (1980, Magic Strip, épuisé).

Rentrée Dupuis 2014 - Le coup "Fatale"
La séquence initiale conçue par Tardi fin des années 1970...
(c) Tardi. DR
...et celle imaginée par Cabanes et Doug Headline.
(c) Dupuis

La comparaison des deux réalisations est édifiante. D’abord l’adaptation, ici réalisée par Doug Headline, le propre fils de Jean-Patrick Manchette, utilise davantage de récitatifs, conférant un caractère "plus écrit" à cette nouvelle version, merveilleusement écrite, d’ailleurs. Ensuite, l’approche de Max Cabanes, qui avait déjà adapté le dernier roman inachevé de Manchette chez le même éditeur, Princesse de sang dans la collection Aire Libre chez Dupuis, est beaucoup plus subtile, bien plus documentée et moins monolithique que celle de Tardi, un dessinateur qui n’en est, rappelons-le, qu’au début de sa carrière à ce moment.

La mise en scène de Cabanes est fluide : le trait y est plus souple et plus cinématographique, plus sensuel, sans parler des somptueuses couleurs. Il rend parfaitement, sans la raideur placide d’un Simenon, le jeu des apparences, des séductions et des laideurs de cette petite ville de province pétrie de conventions bourgeoises. Dans les scènes de violence, le hard boiled propre à Manchette s’y exprime avec toute sa force expressive.

C’est une grande réussite, l’un des incontournables de la rentrée 2014 (parution le 5 septembre 2014).

"fatale" de Jean-Patrick Manchette, Doug Headline et Max Cabanes.
(c) Dupuis

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
16 Messages :
  • Rentrée Dupuis 2014 - Le coup "Fatale"
    30 août 2014 17:13, par jcg

    Actuabd, ce n’est pas la première fois qu’on le dit ici, mais trouvez un moyen pour qu’on puisse agrandir les images.
    Vous donnez deux versions à comparer et on n’y voit que goutte. On n’arrive même pas à lire les bulles, et les textes off soi-disant bien écrits.
    Ca n’a pas de sens.

    Répondre à ce message

  • C’est Cabanes qui réalise ses couleurs ?

    Répondre à ce message

  • Rentrée Dupuis 2014 - Le coup "Fatale"
    31 août 2014 16:29, par Jacques

    Les deux pages présentées donnent une formidable envie de lire ce livre. Cabanes est un grand dessinateur injustement boudé !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 31 août 2014 à  20:10 :

      Si boudé qu’il publie régulièrement des nouveaux albums chez de grands éditeurs et qu’il a reçu le Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1990.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 1er septembre 2014 à  14:43 :

        Boudé non par la critique et les dessinateurs, mais par le public, hélas.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Polo le 5 septembre 2014 à  09:59 :

          Cabanes fait partie de ces immenses dessinateurs que Photoshop a abimés. Regardez La jôle, ou Rencontres du 3e sale type, ou même Colin-Maillard. Son vrai dessin est là. Sans tous ces effets qui l’alourdissent ensuite.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 5 septembre 2014 à  21:22 :

            Les pages ont l’air d’être en couleurs directes, ça ressemble pas à du Photoshop.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 6 septembre 2014 à  10:23 :

              Photoshop, évident.

              Répondre à ce message

              • Répondu le 6 septembre 2014 à  15:21 :

                C’est de l’écoline évidement, si vous voyez les originaux c’est encore plus évident.

                Répondre à ce message

                • Répondu le 10 septembre 2014 à  18:01 :

                  - Max, quelle technique de mise en couleurs avez-vous utilisé pour le rendu des couleurs des années 1950, et plus spécifiquement de Cuba. Il y a cette impression de crépuscule permanent qui est assez frappante…
                  - La technique est simple : j’utilise le logiciel Photoshop. Je travaille avec cet outil depuis quelques années maintenant. Je ne fais quasiment plus rien « à la main »

                  http://www.actuabd.com/Cabanes-Headline-Nous-avons-adapte

                  Répondre à ce message

                  • Répondu par Gilles le 10 septembre 2014 à  21:00 :

                    Vous citez un interview de 2009, depuis il est revenu à la couleur directe, il suffit d’ouvrir les yeux et de comparer La Princesse du sang (100% à l’ordi, ça se voit quand même) et les pages de Fatale à l’aquarelle/écoline.

                    Répondre à ce message

  • Rentrée Dupuis 2014 - Le coup "Fatale"
    3 septembre 2014 14:23, par Philippe

    Pour info, Max Cabanes sera à Poitiers à l’espace Mendès France le 5 septembre à 19h30, conférence, expo et démonstration de sa technique d’illustration numérique. Rencontre animée par Jean-Philippe Martin, Directeur de l’action culturelle de la Cité.
    Renseignements 9aev.org

    Répondre à ce message

  • Rentrée Dupuis 2014 - Le coup "Fatale"
    3 septembre 2014 23:57, par P.

    J’aime beaucoup Cabanes, mais je crois que je préfère les pages de Tardi...

    Répondre à ce message

  • Rentrée Dupuis 2014 - Le coup "Fatale"
    9 septembre 2014 20:57, par Xavier le xav

    C’est moi ou Max Cabanes a perdu tout ce qui faisait la spécificité de son dessin ? Là, en voyant les pages j’ai m’impression de retrouver celles d’un vieux Bob Morane (c’est Miss Paramount ce personnage), ou d’une spin-off de XIII. C’est dommage.

    Répondre à ce message