Rentrée chinoise de choc pour Mosquito

29 août 2014 0 commentaire
  • "Hard Melody" dresse le portrait de trois potes, trois jeunes musiciens face à la nouvelle liberté de la Chine post-Mao. Sous la plume de Lu Ming, cette histoire se fait l’écho d’une jeunesse perdue dans un pays en pleine mutation.

Xiao, Sa’er et Dadong ont 20 ans au début de l’album. Ils sont jeunes, ils ont un groupe de rock et donnent des concerts dans des festivals où une foule les acclame. Ils sont la nouvelle jeunesse chinoise qui n’a plus que de communiste que le parti qui les dirige...

Le temps passe, et de musique il ne reste qu’une vieille guitare qui traîne dans un coin de la maison. Xiao, Sa’er et Dadong ont 30 ans, des vies loin des concerts et ne se sont pas vus depuis une décennie. Autour d’un verre, ils évoquent leurs vies, leurs rêves envolés et leurs quotidien de jeunes adultes.

Et leurs vies, c’est pas terrible. Entre l’un qui traîne sa misère dans un job d’agent immobilier minable avec une femme qui le déteste, l’autre déjà divorcé qui noie sa misère affective dans des bordels, le trio ère sans but et sans objectif dans cette Chine sans repère livrée à la folie du business.

Rentrée chinoise de choc pour Mosquito

Au moment où le récit est sur le point de pencher dans un attendu « allez, on a rien à perdre, si on refaisait de la musique » très convenu et qu’on sent venir à des kilomètres, il prend une tournure plus dure, moins convenue. L’esprit de liberté dont sont épris les trois comparses se heurte rapidement à la réalité de la Chine actuelle, et l’auteur Lu Ming, jeune auteur pékinois de 28 ans ,confronte ses personnages aux limites de cette liberté nouvelle.

En dénonçant de façon brutale, crue, violente les dérives affairistes du pays et ses conséquences sur le quotidien des hommes qui y vivent, Lu Ming dresse un portrait d’une Chine citadine contemporaine vue par un Chinois, « de l’intérieur ».

Ce récit fort et touchant est servi par un dessin d’un virtuosité rare. Tout en noir et blanc, fruit d’un travail de plusieurs années, Hard Melody est une pépite graphique, nuancée, parfois brute, parfois poétique, toujours inventive.

Hard Melody est une perle chinoise comme Mosquito Editions sait en dénicher, un album puissant comme un coup de poing dans l’estomac qui mérite de sortir du lot dans le flux des albums de la rentrée.

(par Gallien Chanalet-Quercy)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Hard Melody – par Lu Ming – Mosquito Editions

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

  Un commentaire ?