Rentrée en douceur pour Alexandre Franc

2 septembre 2014 0
  • Parmi les bonnes surprises de la rentrée, il y a ces deux albums d'Alexandre Franc, l'un où il est scénariste, "Les Pénates", avec Vincent Sorel au dessin (Professeur Cyclope / Casterman) ; l'autre où il est dessinateur, "Agatha - La vraie vie d'Agatha Christie" (Marabulles) sur scénario de Anne Martinetti et Guillaume Lebeau.
Rentrée en douceur pour Alexandre Franc
Agatha - La vraie vie d’Agatha Christie par Alexandre Franc, Anne Martinetti et Guillaume Lebeau.
Ed. Marabulles

Quand vous en aurez assez de la testostérone herculéenne et des scénarios ficelés comme des saucissons à la manière d’Hollywood, de ces serial killers plus grands que nature qui vous prennent par le col et qui vous tiennent en l’air, vous, pauvre lecteur, les membres ballants et le front trempé de sueur, alors le moment sera venu de lire Alexandre Franc.

Chez Franc, on retrouve des instants fugaces de fragilité, de pudique détresse, mais aussi de bonheur qui interrogent cette humanité qui manque tant à ces machines commerciales formatées.

L’actualité de la rentrée présente deux de ses facettes : celle du dessinateur qui, sur le scénario de deux spécialistes de la littérature criminelle, Anne Martinetti et Guillaume Lebeau, nous livrent une biographie : Agatha - La vraie vie d’Agatha Christie (Marabulles).

Ils retracent la vie très bourgeoise de celle que François Rivière qualifiait de "Duchesse de la mort" et qui a vendu près de deux milliards d’exemplaires de ses œuvres de par le monde. Son enfance, son rôle d’infirmière pendant la Première Guerre mondiale où elle s’initie aux substances qui apaisent parfois définitivement les patients, ses mariages romanesques sinon romantiques, ses passions, ses voyages, et bien entendu les sources d’inspiration de ses romans les plus célèbres sont au sommaire de ce roman graphique primesautier. Alexandre Franc saisit son héroïne de son beau dessin aussi clair que juste, non sans convoquer ses personnages : Hercule Poirot, Miss Marple, Tommy & Tuppence Beresford... Pour nous, il rajeunit la vieille dame anglaise.

Les pénates par Alexandre Franc et Vincent Sorel
Ed. Professeur Cyclope / Casterman

L’autre facette d’Alexandre Franc est celle, dans Les Pénates, dessiné par Vincent Sorel (Professeur Cyclope / Casterman), du raconteur d’histoire capable, comme dans son roman graphique épistolier, Cher Régis Debray (Futuropolis), de mettre le lecteur dans la confidence. Le sujet n’est pas très loin de l’un des ses premiers et plus remarquables albums, Les Isolés (éditions Paquet) : celui d’un couple qui se délite simplement, sans heurts, comme le temps s’écoule dans un sablier.

Pas de bruit, pas de fureur, pas de haussement de la voix. Pas de tristesse excessive non plus en dépit de l’enfant en bas âge né de cette union et qui intervient en fin de séquence, comme un regret. Nous ne sommes pas non plus dans le pathos dépressif abordé par d’autres en cette rentrée musclée, mais tout simplement dans la parenthèse d’une existence qui a un avant et un après et qui s’empresse de ne pas tout raconter. Le dessin tendre de Vincent Sorel ne dissimule aucune de ces subtilités dont il souligne, au contraire, toute la douceur intranquille.

Dans ces deux albums, nous retrouvons un créateur singulier qui n’est jamais dans l’éclat mais qui s’impose par sa limpidité et sa façon unique et remarquable de raconter les sentiments complexes sans jamais tomber dans le cliché ni la caricature. Un auteur rare, à suivre...

Les Pénates, par Alexandre Franc et Vincent Sorel
Ed. Professeur Cyclope / Casterman

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander "Agatha - La vraie vie d’Agatha Christie" d’Alexandre Franc, Anne Martinetti et Guillaume Lebeau chez Amazon ou à la FNAC

Commander "Les Pénates" d’Alexandre Franc et Vincent Sorel chez Amazon ou à la FNAC

Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

  Un commentaire ?