Ric Remix : un pastiche un peu vain

7 février 2012 18 commentaires
  • Décidément, la mode est au détournement ([voir le récent pastiche de Maus->art12882]), au revival situationniste, comme si les codes de lecture de la bande dessinée devaient être sans cesse re-interrogés. Voici un Ric Hochet "remixé", comme on le ferait en musique?

Roman Jakobson s’intéressait de près à cette fonction du langage qui pousse le destinataire du message à s’interroger sur la perception qu’il peut en avoir, à une auto-évaluation de sa pertinence. Démarche salutaire sans laquelle l’esprit critique s’efface, toute propagande devenant vérité. Tel est le rôle du pastiche : déconstruction, évaluation, remise en cause, au besoin par l’humour. Comme le souligne l’auteur en introduction de ce livre, ce détournement est "une remise en jeu globale", ou plus simplement un "jeu"...

Au deuxième anniversaire de la disparition de l’aimable Tibet, il faut prendre comme un hommage ce Ric-Remix de David Vandermeulen qui se saisit des vignettes de Ric Hochet pour en faire un remix qui en appelle à une démarche autant "pop" que "situationniste" ou ressortissant de l’OuBaPo (Ouvroir de Bande Dessinée Potentielle).

Une couverture au gros point qui convoque Lichtenstein, des collages de vignettes répartis par "familles" : scènes d’action où Ric Hochet encaisse une multitude de coups sans férir, une suite d’autres où il en donne, jusqu’aux ultimes mises à mort...

Ric Remix : un pastiche un peu vain
Ric Remix de Tibet, Duchateau et Vandermeulen : un détournement sans propos.
(C) Éditions du Lombard

Vandermeulen, auteur considérable (La biographie de Fritz Haber, chez Delcourt), aime de temps en temps s’offrir des récréations un peu farces puisqu’on lui doit le faux manuel scolaire Littérature Pour Tous, l’essai philosophique Initiation à l’ontologie de Jean-Claude Van Damme (ces deux derniers parus chez 6 pieds sous terre) ou encore les Aventures du commissaire Crémer (Dargaud). Le voici qui s’attaque à Ric Hochet, se réclamant du talent d’un DJ samplant des morceaux de musique pour en faire une mélodie neuve. Il signe même l’album d’un "DJ Vandermeulen"...

Sauf que le détournement réclame un propos qui aille un peu plus loin qu’une simple remise en jeu esthétique. L’essence de la série Ric Hochet, sa réussite dans un genre désuet qu’il perpétuait de façon étonnante, le Light Suspense, ce portrait en temps réel de la société des années 1960 à 1990 au travers des aventures d’un détective boy-scout, alors que le cinéma était passé de Cassavettes à Tarantino, même s’il affiche une violence aussi convenue que le brushing immuable de son héros, toute cette dimension n’est pas interrogée.

Vandermeulen s’amuse, on est content pour lui. Dommage que son Remix tienne davantage du yaourt que de la musique.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
18 Messages :
  • Ric Remix : un pastiche un peu vain
    7 février 2012 12:55, par Vandermeulen

    Juste une petite précision pour évacuer tout malentendu sur les intentions éditoriales : ce projet n’a pas été conçu comme un hommage à la disparition de Tibet, le livre a été réalisé en 2003. Ce sont avant tout des problèmes techniques qui ont retardé sa sortie.

    Répondre à ce message

    • Répondu par joel le 7 février 2012 à  21:22 :

      et qui va reprendre la série ?

      Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 8 février 2012 à  21:40 :

      Huit ans de problèmes techniques, c’est un peu long. Peut-être que l’achat d’un scanner plus rapide aurait pu s’envisager, non ?

      Je remarque la multiplication de projets "situationnistes" sur actuabd. Contrairement à Katz, celui-ci parait chez l’éditeur d’origine et a semble t-il bénéficié de l’accord des créateurs de la série. Dont acte !

      Ceci dit, j’ai du mal à comprendre l’intérêt de cette initiative. Monsieur Vandermeulen a déjà prouvé qu’il était un bon auteur, intéressant à la fois sur ses textes et sur ses dessins. Il veut faire un Ric Hochet humoristique ? Je n’ai pas encore vu le livre en librairie, mais je connais la série d’origine, dont il me semble que les scenarii ne furent jamais dénués d’étincelles d’humour. Tibet ne se prenait pas au sérieux, et Duchâteau est un gentleman-scénariste, c’est connu !

      Je peux comprendre l’intention de l’auteur de faire un énième album sur notre ami Ric, juste en juxtaposant des cases extraites de différents albums. D’habitude, Ric porte un pull à col roulé rouge, et une veste blanche qui semble de tweed (tout l’argent de poche de ce malheureux garçon doit passer dans l’assurance, l’entretien et l’essence de sa Porsche, c’est sans doute ce qui explique qu’il ait si peu de vètements dans ses penderies. Je note également qu’il doit avoir une carte de fidélité chez son coiffeur ! arf arf !°). Donc pourquoi le voit-on sur la page qui illustre l’article dans deux tenues différentes ? N’était-il pas possible avec Photoshop de modifier les couleurs, pour qu’il y ait uniformité au sein de la page ?

      Je précise que j’ai apprécié Ric Hochet en son temps (et dans le mien, notamment en tant que lecteur, il y a entre trente et quarante ans !!). J’apprécie évidemment les hommages appuyés à la BD traditionnelle francobelge. Mais bon, autant j’ai pu ressentir une impression désolée, angoissée et désespérante en lisant le remarquable "Vivre seul" consacré à Petzi et ses amis (où seul survit le Pélican rigolo), autant là, je ne vois pas où vous voulez en venir. Merci donc de m’éclairer sur ce point, Monsieur Vandermeulen. Bien cordialement !

      Répondre à ce message

  • Ric Remix : un pastiche un peu vain
    10 février 2012 19:01

    Et le tome 79 de Ric Hochet est prévu pour quand et par qui ?

    Répondre à ce message

  • Ric Remix : un pastiche un peu vain
    11 février 2012 10:54

    Le monde de la bande dessinée frise le pathétique, ces dernières années.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 11 février 2012 à  17:16 :

      le verbe friser est de trop.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Jean-Luc Cornette le 11 février 2012 à  20:03 :

        Arrêtez d’en lire, alors. Et de passer votre temps sur des sites spécialisés. Il y a d’autres choses moins ridicules à faire, comme de lire de la vraie littérature. Ah, oui, merde, y a pas d’images... C’est compliqué !

        Répondre à ce message

        • Répondu le 12 février 2012 à  00:42 :

          Déjà je ne vois pas ce que lire des romans peut avoir de compliqué ou fatiguant. Croyez vous que les amateurs de Bd soient illétrés ?

          De plus, puisque vous étes un pro de la BD, je suis stupéfait de votre réaction...

          Répondre à ce message

          • Répondu par Jean-Luc Cornette le 12 février 2012 à  13:23 :

            C’était, bien entendu, narquois. Les amateurs de BD ne sont pas des illettrés. Par contre, c’est moi qui suis stupéfait chaque fois que je vois des lecteurs de sites spécialisés, donc souvent de vrais amateurs passionnés, fouler aux pieds leur propre passion. J’en conclus que ces commentaires sont écrits soit par des gens qui détestent la BD et qui sont juste des gens haineux qui ne peuvent s’empêcher de répandre leur fiel en passant de site en site, soit ce sont des passionnés, mais alors bien masochistes, vu qu’ils déteste autant la BD qu’ils l’apprécient (comme dans le cas ci-dessus). Et comme pro de la BD, qui consacre ma vie a essayer d’apporter un peu de divertissement aux gens, je prends chaque fois ce genre de réflexion comme une attaque personnelle. Le métier change, évolue, mais de mon côté j’ai pas perdu la passion. Loin de là. J’aurais tendance à sortir la phrase : "Si vous n’aimez pas, n’en dégoûtez pas les autres."

            Je vous réponds à vous, auteur du dernier commentaire, sans savoir si vous êtes également l’auteur du premier ou du second, car comme chaque fois, la haine et le mépris que répandent les trolls de forum se fait sous le couvert de l’anonymat.

            Dernière chose : la bande dessinée actuelle, franco-belge ou non, simplement de part le nombre de sorties annuelles, n’a jamais produit autant de choix et autant de bonnes choses. Si dans les milliers d’ouvrages qui sortent tous les ans, vous ne trouvez pas votre bonheur, j’aurais tendance à me répéter et à vous dire : tournez-vous vers une autre passion qui frise moins le ridicule.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 14 février 2012 à  22:51 :

              Oui, j’ai répondu de façon anonyme, car je suis assez connu dans le milieu. Et non, je ne suis pas l’auteur du premier post. J’aime la BD, c’est tout ! Aucune haine dans mon message. Bien à vous !

              Répondre à ce message

  • Ric Remix : un pastiche un peu vain
    12 février 2012 21:12

     ??? C’est légal de faire ça (pomper une oeuvre, la massacrer et la vomir) ?
    Si oui, je vais me faire des TINTIN remixés et les publier et me faire des couilles en or !
    Sérieusement : C’est légal ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Alex le 13 février 2012 à  01:22 :

      Dites, un peu de tenue dans vos commentaires (la massacrer, la vomir ?!!!). C’est au contraire un travail de fan. De fan trop respectueux même. Quand à la légalité, je ne suis pas de la police...

      Répondre à ce message

    • Répondu par nts-droits, c’est légal. le 13 février 2012 à  01:26 :

      Avec l’accord des ayants-droits, c’est légal.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Guerlain le 13 février 2012 à  13:47 :

        un icône pop qui reçoit un traitement pop, c’est tout-à-fait dans l’ordre des choses
        et qui s’intéresse à Vandermeulen depuis le début de sa carrière sait qu’il est connaisseur de bande dessinée classique franco-belge. Le détournement est ironique et impertinent mais pas irrespectueux

        Répondre à ce message

        • Répondu par Fab le 13 février 2012 à  21:35 :

          C’est Ric Hochet que vous appelez un icône pop ? N’importe quoi, ni icone ni pop, une pauvre bd ringarde et sans intérêt, pas plus.

          Répondre à ce message

          • Répondu par OW le 14 février 2012 à  09:45 :

            C’est vrai que Ric Hochet c’est globalement super nul, mais les 10 premiers étaient sympas pour l’époque.

            Répondre à ce message

  • Ric Remix : un pastiche un peu vain
    2 juin 2012 11:50, par Zmylpat

    A noter que Tibet et Duchâteau avaient fait quelque chose dans le même genre il y a plusieurs années : dans la courte histoire "L’Affaire de la case mystérieuse", reproduite dans l’album "Premières Armes", chaque planche contient une vignette provenant d’un autre album, et intervenant dans la logique de la narration, malgré des incohérences dans les couleurs, les décors, les habits... d’où le côté ludique.

    Répondre à ce message