Rock Lee - Les Péripéties d’un ninja en herbe - Tome 1 - Par Kenji Taira - Kazé

11 décembre 2012 0 commentaire
  • Rock Lee est un jeune ninja très motivé! Mais il a un gros souci: il ne peut pas recourir au ninjutsu, l'art premier des ninjas! Il ne peut donc compter que sur sa volonté, sans faille, sur les ressources de son corps, inépuisables ou presque, et sur son inventivité, débordante, au grand dam de ses coéquipiers.

Rock Lee - Les péripéties d’un ninja en herbe constitue un spin-off réalisé par Kenji Taira du célèbre manga Naruto de Masashi Kishimoto. Dessiné dans un style SD (pour "super deformed") dans lequel les proportions entre tête et corps des personnages (les têtes étant grossies) ne sont pas respectées, Rock Lee est un manga comique à destination d’un jeune public. Il s’inscrit directement dans l’univers de Naruto et suit les aventures d’un de ses personnages secondaires et de ses proches.

Le lecteur (re-)découvre ainsi Gai, le maître loufoque de Lee sur lequel ce dernier prend modèle, ses autres disciples, et leurs rivaux et amis. Les grandes caractéristiques du personnages sont reprises pour en exploiter le potentiel comique, déjà présent dans le manga d’origine, qui ne demandait finalement qu’à exploser et être laissé en roue libre. L’impossibilité de recourir aux ninjutsus conduit le héros à user de subterfuges cocasses pour donner le change à ses adversaires tandis que les sentiments amoureux qu’il éprouve pour Sakura amènent des situations embarrassantes qui mettent à rude épreuve l’enthousiasme du jeune ninja.

Rock Lee - Les Péripéties d'un ninja en herbe - Tome 1 - Par Kenji Taira - Kazé
Rock Lee - Les péripeties d’un ninja en herbe - Tome 1 - par Kenji Taira - Kazé
© Kazé

Rock Lee propose donc des saynètes décrochées les unes des autres, sans réel fil conducteur, à la manière des purs gag-mangas. Si l’humour pratiqué peut sembler un peu scatologique, un peu grivois, dans le registre de celui qui plaît aux écoliers, il est quand même d’une efficacité redoutable et le titre remplit ainsi sa fonction première : faire rire et divertir, haut la main. Les personnages dont on connaissait déjà la dimension comique confirment pleinement leur statut dans cette tonalité humoristique, et certains, comme la jeune Tenten, bien fades dans la série d’origine, font ici l’objet de reconversions inattendues dans des rôles où ils donnent leur pleine mesure.

Ne boudons pas notre plaisir : il nous arrive - chose trop rare - un manga comique, de bonne facture, dont l’humour est parfaitement servi par une traduction de qualité de Sylvain Chollet. Même si le public premier visé est clairement celui des cours d’école, il saura plaire également aux plus grands que ne rebutent pas un humour gentiment gras.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?