"Rorbuer" d’Aurélie Wilmet (Super Loto Éditions) : mystique du Grand Nord

1er juillet 2020 0 commentaire
  • Inspiré d'un voyage en Norvège et de la mythologie nordique, la bande dessinée de la jeune dessinatrice Aurélie Wilmet impressionne par ses couleurs et son ambiance. Aux limites de l'abstraction et du rationnel, elle demande au lecteur l'abandon de ses réflexes pour mieux en apprécier le mystère et le dépaysement.

Un pêcheur, victime d’une mer houleuse, tombe à l’eau et disparaît. L’équipage de son navire, de retour à terre, doit répandre la nouvelle de sa mort et s’occuper du produit de la pêche. Deux traditions, parallèles, se développent ensuite : celle de l’hommage au disparu et celle du séchage du poisson. Les deux se répondent et se complètent, sans que l’on comprenne vraiment comment.

"Rorbuer" d'Aurélie Wilmet (Super Loto Éditions) : mystique du Grand Nord
Rorbuer © Aurélie Wilmet / Super Loto Éditions 2020

Aurélie Wilmet ne livre que peu d’indices dans Rorbuer - c’est ainsi que sont nommées les cabanes de pêche sur pilotis, habitat traditionnel du Nord de la Norvège. Mais elle en donne suffisamment pour que le lecteur puisse situer chronologiquement et géographiquement l’action qu’elle met en images. Elle se déroule en Norvège - d’après les titres de l’ouvrage et de ses chapitres - à l’époque contemporaine - d’après les quelques vues du bateau de pêche qui parsèment les premières pages.

Quatre protagonistes, dont les rôles sont distribués en norvégien, interviennent dans le récit. Un chaman, un pêcheur, une victime sacrificielle et un roi sont au cœur d’une histoire opaque mais colorée, ectoplasmique mais puissante. Démarrant trivialement par la disparition d’un marin et le séchage du poisson, elle se poursuit comme un songe et se termine comme un mythe ouvrant sur un nouveau monde.

Rorbuer © Aurélie Wilmet / Super Loto Éditions 2020

Rorbuer se développe en quatre grandes étapes. Chacune renvoie à des rituels mettant en contact le monde des vivants et celui des esprits. « Tørrfisk » signifie séchage du poisson à l’air libre mais aussi cérémonie de libération des âmes. « Misteltein » est une plante parasite, comme le gui, et le passage de l’esprit hors de son corps. Les « lysstråler » sont les oracles des montagnes. Le « Fiskekongen », ou rituel du roi, célèbre la fin d’une décennie et désigne l’ultime traversée des âmes vers la « Tåkeland », Terre de brouillard.

Aurélie Wilmet explique tout cela à la fin de son ouvrage, dans un texte contrastant avec le « silence » de sa bande dessinée, qu’aucun dialogue ni aucun récitatif ne vient briser. Elle offre ainsi quelques clés de lecture, ou du moins des pistes pour comprendre ce qui l’a inspiré. Mais en mêlant des éléments réalistes à ceux tirés de la mythologie nordique, elle choisit de laisser le lecteur libre de ses interprétations.

Rorbuer © Aurélie Wilmet / Super Loto Éditions 2020
Rorbuer © Aurélie Wilmet / Super Loto Éditions 2020
Rorbuer © Aurélie Wilmet / Super Loto Éditions 2020

L’autrice est tombée sous le charme d’un espace rude et beau, celui du Grand Nord. Cela se sent à l’ardeur avec laquelle elle a dessiné les paysages - mer, montagnes, forêts - qui lui ont laissé une impression profonde. Frôlant parfois l’abstraction, elle dépeint une nature préservée, dont elle fait rejaillir les contrastes par des couleurs à contre-emploi et des compositions brutes. Elle se concentre ainsi sur les sensations, quitte s’éloigner des images dont elle a le souvenir.

Rorbuer © Aurélie Wilmet / Super Loto Éditions 2020

Dans ces paysages presque surréels s’agitent des êtres aux motivations floues. S’agit-il d’honorer un disparu, d’entrer en contact avec un monde invisible ou de conjurer un mauvais sort ? Impossible de le savoir. Car même si Aurélie Wilmet se réfère aux Norwegian Folktales de Peter Christen Asbjørnsen et Jørgen Moe, une série de contes folkloriques norvégiens, elle en interprète de façon très libre et personnelle l’univers.

L’ensemble - dessins aux couleurs violentes, traces visibles des feutres, formes presque primitives, récit obscur et mystique - crée une forte impression de mystère, au sens antique du terme. La lecture de Rorbuer donne le souvenir d’avoir effleuré l’indicible et participé à une expérience, entre étrangeté et malaise, qui ne se reproduira pas.

Rorbuer © Aurélie Wilmet / Super Loto Éditions 2020

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Rorbuer - Par Aurélie Wilmet - Super Loto Éditions - 15e titre de la collection Banco - 16,7 x 24 cm - 104 pages couleurs - couverture souple avec rabats - parution le 12 juin 2020.

Consulter le site de l’autrice.

Lire également sur ActuaBD à propos de Super Loto Édition :
- "Varicia Nueva" (Super Loto Éditions), une science-fiction colorée et déjantée
- "Elpmas" de Moondog, revisité en musique... et en dessins !
- "Guerre" de Marion Jdanoff (Super Loto) : le dessin pour mémoire
- En août, Super Loto éditions offre des jeux à gratter gagnants
- "Stum" de Yann Taillefer : les avanies d’un monde techno-organique

  Un commentaire ?