S.O.S. Météores (version du Journal Tintin) - Par E.P. Jacobs - Ed Blake et Mortimer

2 janvier 2015 8 commentaires
  • Après "La Marque Jaune" et "L’Énigme de l'Atlantide", les éditions Blake et Mortimer jette un nouveau regard dans le rétroviseur, en publiant "SOS Météores" dans sa version du Journal Tintin, agrémenté d'une dizaine de pages croquis et d'études de Jacobs. Un régal.

En complément de notre article autour du Secret de l’Espadon, nous attirions l’attention des férus de Blake et Mortimer sur la version du Journal de Tintin de S.O.S. Météores parue il y a quelques semaines. Dans la foulée des récents albums dans la même veine (La Marque Jaune et l’Énigme de l’Atlantide), cette version reprend donc les planches telles que parue dans l’hebdomadaire en son temps.

La majeure différence avec la version publiée en album quelques temps plus tard réside dans la mise en couleur, qui permit souvent d’améliorer les perspectives de la mise en scène de Jacobs. Elle s’explique par le fait que l’hebdomadaire des 7 à 77 ans était imprimé en hélio et les albums en offset, ce qui obligeait à en refaire les couleurs, inconvénient qui, grâce à l’informatique, ne subsisterait plus aujourd’hui.

Outre le parfum de la nostalgie dégagé par ces couleurs "authentiques", on notera également les petits résumés ménagés juste avant la titraille de la page, souvent réalisée pour l’occasion par le graphiste du journal, ami de Hergé et de Jacobs, Evany ainsi que la publicité pour les précédentes aventures de Jacobs qu’on retrouve souvent au bas des pages. Détail amusant : un pied-de-page renvoie exceptionnellement à un album du reporter Lefranc, La Grande Menace de Jacques Martin qui partage effectivement avec nos héros anglais le même climat de mystère et de chantage à l’encontre des autorités.

S.O.S. Météores (version du Journal Tintin) - Par E.P. Jacobs - Ed Blake et Mortimer

La couverture du Journal Tintin annonçant la nouvelle aventure

Quinze pages de cet album sont consacrées à des croquis et des études de Jacobs, complétés par des commentaires toujours pertinents de Daniel Couvreur. Attention aux détendeurs du récent Jacobs 329 dessins : ils vont retrouver tous les croquis concernant S.O.S. Météores dans ce nouveau tirage. Les commentaires de Couvreur ont juste été adaptés pour la circonstance. On reçoit en sus le synopsis de la planche 51 de l’album.

Comme pour le précédent album de L’Énigme de l’Atlantide, cette version du Journal Tintin est un tirage limité et numéroté de cinq mille exemplaires. Quant à la couverture de l’album, il s’agit de celle réalisée par Jacobs pour le Journal Tintin au moment où paraissaient les premières pages de la nouvelle aventure de nos héros.

________________________________________________________________________

Comme évoqué dans le forum (ci-dessous), une différence notable existe entre la version du Journal Tintin et l’album de S.O.S. Météores, et réside dans le personnage central de cette page ci-dessous. Attention, la comparaison de ces deux planches 13 de l’album va dévoiler des éléments du récits pour les lecteurs qui ne connaitraient pas encore cette aventure de Blake et Mortimer.

La version du {Journal Tintin}, reproduite dans cet album spécial.
La version reproduite en album.

En dévoilant si tôt la présence d’Olrik, Jacobs s’est donc rendu compte qu’il levait une part du suspense de son récit, alors que nous n’étions que dans la première partie de cette aventure mystérieuse. Dans les pages suivantes de la version du Journal Tintin, Olrik apparaît bien sous son déguisement, mais le fait de l’avoir entraperçu casse l’effet de surprise qui devait demeurer pendant la première moitié du récit. C’est donc certainement pour cela que l’auteur a modifié ce visage à plusieurs reprises sur cette page pour la version publiée dans l’album.

Bien des comparaisons peuvent encore encore être réalisées, car des erreurs demeurent dans la version album original : les bosses sur les voitures qui disparaissent, même chose pour des tuiles sur les toits, des positions de cigarette, mais les plus grands regrets seront liés à la couleur, surtout les coloris de vêtements qui change parfois d’une planche à l’autre. Ces erreurs demeurent entre la version du Journal Tintin et celle des éditions du Lombard. Jacobs rétablit tout cela dans les éditions des années 1980 avec les albums des Editions Blake et Mortimer.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander :
- la version du Journal de Tintin de S.O.S. Météores chez Amazon ou à la FNAC
- Le Bâton de Plutarque en version standard chez Amazon ou à la FNAC
- Le Bâton de Plutarque en version strip chez Amazon ou à la FNAC
- Le Secret de l’Espadon, l’intégrale de 2014 chez Amazon ou à la FNAC
- Le Secret de l’Espadon, l’intégrale Millésime de 2006 chez Amazon ou à la FNAC
- Jacobs 329 dessins chez Amazon ou à la FNAC
- L’Aventure Immobile - Le Dernier Chapitre chez Amazon ou à la FNAC
- l’Agenda 2015 Blake et Mortimer chez Amazon ou à la FNAC
- le Calendier 2015 Blake et Mortimer chez Amazon ou à la FNAC

Sur ActuaBD, lire également :
- L’avant et l’après Espadon
- André Juillard : « En tant qu’amateur de Blake et Mortimer, j’ai trouvé que le scénario du "Bâton de Plutarque" assez jouissif ! »
- Yves Sente : « Il faut doser le mélange entre le respect de l’œuvre de Jacobs et les attentes du public de 2012. »
- André Juillard : « J’avais envie de retrouver les personnages des "7 vies de l’Epervier" et l’univers dans lequel ils évoluent »

Exposition "Jacobs et l’Espadon - Juillard & Ziller" à la Maison Autrique à Bruxelles
Du 5 décembre 2014 au 15 février 2015
Du mercredi au dimanche de 12h à 18h

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Après "La Marque Jaune" et "L’Énigme de l’Atlantide", les éditions Blake et Mortimer jette un nouveau regard dans le rétroviseur, en publiant "SOS Météores" dans sa version du Journal Tintin, agrémenté d’une dizaine de pages croquis et d’études de Jacobs. Un régal.
    ...jettent un nouveau regard !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Charles-Louis Detournay le 2 janvier 2015 à  14:07 :

      Merci, c’est corrigé.

      Répondre à ce message

  • que le lecteur s’arrête à la page 13 de l’histoire et compare avec la page correspondante de l’album il y a une surprise

    Répondre à ce message

    • Répondu par Charles-Louis Detournay le 2 janvier 2015 à  19:16 :

      Très très bien vu !
      Cela m’avait échappé... et pas qu’à moi semble-t-il :-)

      Répondre à ce message

      • Répondu le 2 janvier 2015 à  22:05 :

        C’est quoi ? C’est quoi ?? :)

        Répondre à ce message

        • Répondu par Charles-Louis Detournay le 3 janvier 2015 à  09:55 :

          J’ai rajouté les visuels des deux planches à la fin de l’article.

          Mais attention aux lecteurs qui n’auraient pas encore lu S.O.S. Météores (il doit en rester) !
          La comparaison des deux planches va indubitablement dévoiler une partie du suspense du récit.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 3 janvier 2015 à  11:19 :

            Merci, ça m’avait échappé aussi en voyant les 2 pages ici exposées...et pourtant !!

            Répondre à ce message

    • Répondu par François le 2 janvier 2015 à  20:35 :

      Vous en dîtes ou trop ou pas assez. Pensez aux lecteurs qui n’acheteront pas ce nouveau produit parce qu’ils possèdent déjà l’album.

      Répondre à ce message