Sailor Twain ou la sirène dans l’Hudson - Par Mark Siegel - Ed. Gallimard

11 février 2013 0
  • C'est un pavé de 400 pages où se mêlent mythologie marine et fantasme littéraire dans un voyage dont on ne sort pas indemne.

Dans notre mythologie personnelle, les bateaux à aube sont indéniablement liés au Mississippi et ces scènes que l’on voit dans Lucky Luke avec des Noirs jouant de l’harmonica sur les quais.

Rien de cela ici, rien de ces plaines immenses que l’on découvrait dans Mark Twain racontant comment les crues faisaient monter l’eau jusqu’à la cîme des arbres. Rien de Mark Twain, non plus. Si ce n’est le prénom de l’auteur Mark Siegel (rien à voir avec le créateur de Superman, non plus) et ce nom qui n’était d’ailleurs qu’un pseudonyme.

Mais il y a tout de cette mythologie du voyage, de ces aller-retour entre l’élément liquide et la terre ferme, de ce sentiment de tangage permanent entre le réel et l’imaginaire, entre l’amour et l’horreur, entre la vie et la mort, et ce sentiment en bout de course : Nous faisons qu’escale ici-bas.

Une fois le décor planté, la force de ce livre réside dans ses personnages noyés dans les réminiscences : ce Captain Twain, poète à ses heures, à l’imagination fertile, sous les ordres d’un Lafayette propriétaire du Steamboat Lorelei, vague parent de la grande figure de la Révolution américaine, coureur de jupons impénitent mais pour la bonne cause ; cette sirène envoûtante et redoutable ; l’épouse de Twain, Pearl, sorte de doublet de la sirène ; et puis cet écrivain, Beaverton, qui en sait tant sur ne les créatures de la mythologie aquatique que c’en devient suspect, sans compter avec ce petit monde qui vit dans la soute, comme ces deux chenapans, facétieux comme des lutins, qui disparaissent à peine aperçus...

Le dessin de Siegel n’est pas d’une virtuosité ébouriffante, mais cela importe peu : on se laisse entraîner par le récit aussi sûrement qu’un malheureux marin séduit par une funeste mélopée.

Sailor Twain ou la sirène dans l'Hudson - Par Mark Siegel - Ed. Gallimard
Sailor Twain ou la sirène dans l’Hudson - Par Mark Siegel
(c) Ed. Gallimard

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire l’interview de l’auteur, Mark Siegel

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?