Saint-Elme T. 1 : La Vache brûlée - Par Serge Lehman et Frederik Peeters - Delcourt

  • Sur la base d'un récit choral comme il en avait déjà écrit pour Gess, Serge Lehman sert un implacable polar à Frederik Peeters, qui le magnifie grâce à ses mises en page, son encrage captivant et ses couleurs saturées. L'un des meilleurs récits du genre en 2021 !

Chargé de retrouver un étudiant de la vallée qui a fugué, le détective Franck Sangaré débarque à Saint-Elme, une petite ville de montagne réputée pour son eau de source. Afin de prendre rapidement ses marques avec les habitudes locales, il s’adjoint les services de Mme Dombre, qui ne se sort jamais sans son furet.

Cette enquête apparemment facile prend rapidement une mauvaise tournure, lorsque notre détective est accueilli par une invasion de grenouille. Car à Saint-Elme, tout le monde vous le dira : « Ici, c’est spécial. » Et c’est peu dire : les habitants se regroupent pour gracier une vache afin de l’empêcher de brûler, toute la ville est tenue d’une main de fer par la famille propriétaire de l’usine, le trafic de drogue semble toléré jusqu’au niveau de la mairie... Et encore, on ne vous parle pas de ce qu’il se passe dans les alpages !

Le tandem d’auteurs, qui nous présente leur univers dans la vidéo ci-dessus, est loin d’être inconnu pour nos lecteurs. Plusieurs fois récompensé, Frederik Peeters est entre autres l’auteur des Pilules bleues (Atrabile), de Lupus (Atrabile) et d’Âama (Gallimard). Quant à Serge Lehman, on lui doit les scénarios de La Brigade chimérique (L’Atalante), L’Œil de la nuit (Delcourt), Metropolis (Delcourt) et Masqué (Delcourt) parmi d’autres.

Les deux auteurs ont surtout eu l’occasion de collaborer pour la première fois ensemble, en publiant au début de l’année 2018 un excellent roman graphique intitulé L’Homme gribouillé déjà chez Delcourt. C’est certainement la réussite de ce titre qui a donné envie aux deux auteurs de remettre le couvert, pour se consacrer à cet univers addictif et étonnant qu’est Saint-Elme.

La première chose qui saute aux yeux en ouvrant l’album est le dense travail du travail au pinceau de Frederik Peeters, et ses superbes compositions de couleurs qui construisent une atmosphère si opaque qu’on a parfois du mal à distinguer ce qui se passe dans cette séquence nocturne. Un rendu parfaitement volontaire de la part de l’auteur comme il l’explique dans la séquence ci-dessus.

Dès la première page muette, le dessinateur donne effectivement le ton de la série, avec un encrage aussi précis qu’appuyé, ainsi que des couleurs aussi saturées que contrastées. Les pages qui suivent montent encore en intensité, dans une superbe première séquence où le découpage du dessinateur permet de livrer une intense introduction. On retrouve d’ailleurs tout le talent des altercations musclées qu’on avait déjà pu observer dans l’une de ses précédentes séries, mettant déjà en scène des gangs, RG (Gallimard).

Saint-Elme T. 1 : La Vache brûlée - Par Serge Lehman et Frederik Peeters - Delcourt

Le tome 2 sort déjà le 13 janvier

Frederik Peeters ne s’arrête pas là ! Jouant avec les différentes mises en page, passant de gaufriers de 8 à 6 cases à des bandes horizontales campant l’intrigue, il maintient l’attention du lecteur tout au long des 80 pages, même si le schéma général du récit ne se dévoile que par petites touches. Cerise sur le gâteau, quelques magnifiques séquences comme celle de la boîte de nuit permettent au dessinateur d’exprimer toute l’étendue de son talent. Rien que pour cela, l’album vaut déjà le détour.

Mais il ne faudrait pas oublier le travail de Serge Lehman, auteur ici d’un étonnant récit choral, où l’on découvre progressivement cette petite communauté dirigée par le patriarche local. Pour évoquer ce lieu et ses habitants aux mœurs assez folles, les auteurs évoquent Twin Peaks... On pourrait tout aussi bien aussi le rapprocher de la série Zone blanche où la ville devient un personnage à part entière, avec un univers à la fois contemporain et hors de notre réalité.

Soyons honnêtes : traiter un récit de cette ampleur en bande dessinée reste une véritable gageure lorsqu’il s’agit d’animer une telle galerie de personnages. Au point que l’intrigue progressant à son rythme, on aurait pu craindre que la fin de ce premier tome ne nous laisse sur notre faim. Ce serait mal connaître l’étendue de l’expérience et le talent d’un scénariste qui nous réserve une conclusion digne de ce nom, histoire de nous remettre de nos émotions en attendant impatiemment le deuxième tome d’une série prévue en 4 ou 5 opus.


Saint-Elme est certainement l’un des grands polars de cette fin d’année, certes moins fantastique que L’Homme gribouillé, mais avec ce soupçon d’étrange qui participe à l’ambiance mystérieuse qui nimbe ces 80 pages sans aucun temps mort. Résultat, c’est glauque et intrigant à souhait. Un véritable coup de cœur en ce qui nous concerne.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Saint-Elme T. 1 : La Vache brûlée. Par Serge Lehman (scénario) et Frederik Peeters (dessin). Delcourt. Collection "Machination". Sortie le 13/10/2021. 80 pages couleur. 16,95 €.

Acheter sur Cultura le premier tome de Saint-Elme et précommander le tome 2.

Des mêmes auteurs, lire la chronique de L’Homme gribouillé, également chez Delcourt

Toutes les illustrations sont : © Éditions Delcourt, 2021 —Lehman, Peeters

 
Newsletter ActuaBD