Newsletter ActuaBD

Saint Seiya The Lost Canvas Chronicles T6 - Par Shiori Teshirogi (Trad. Pierre Giner) - Kurokawa

  • À mi-chemin du parcours proposé par ces {Lost Canvas Chronicles} nous découvrons le récit dédié à l'un des deux survivants de la grande Guerre Sainte: Dôko de la Balance. Particularité de cette histoire: elle se déroule après et non avant l'affrontement avec Hadès.

Méditant aux Cinq Pics, surveillant la tour où sont enfermées les 108 étoiles d’Hadès, Dôko voit son attente troublée par l’irruption de soldats Taonias dont l’un ressemble curieusement à Tenma, chevalier de Pégase.

Ces guerriers viennent d’un lieu mystique, en marge du monde physique et leurs pouvoirs sont liés au tatouage que chacun arbore dans le dos. Un pays dont est précisément originaire Dôko, où il vécut avant de devenir Chevalier d’Athéna et où il reçut sa propre marque du Tigre.

Le sixième tome des chroniques des chevaliers d’or se démarque donc des précédents par le choix de situer l’action après la Guerre Sainte. La surprise passée, on retrouve cependant les caractéristiques habituelles de cette suite de portraits déployée par Shiori Teshirogi.

À la caractérisation du héros et à l’expression des valeurs qu’il véhicule s’ajoute une ouverture vers un ailleurs mythologique - ici des totems animaux inscrits dans un cadre chinois - le tout porté par un souffle épique que l’affrontement final du volume explicite et magnifie.

Saint Seiya The Lost Canvas Chronicles T6 - Par Shiori Teshirogi (Trad. Pierre Giner) - Kurokawa
Un ancien condisciple réclame vengeance
SAINT SEIYA THE LOST CANVAS MEIOH SHINWA GAIDEN © 2011 Masami Kurudama / Shiori Teshirogi (Akitashoten Japan)

Mais c’est un peu là que le bât blesse avec cette aventure de Dôko : l’adversaire introduit ne semble jamais constituer un réelle menace, ni pour le Chevalier de la Balance, ni pour le monde. Malgré de belles armures et des idées de totems animaux bien exploitées, on reste sur notre faim.

De même, si l’arrière-plan mythologique est intéressant, notamment par la présence d’un véritable Dragon dominant la caste de Taonias, il ne répond pas tout à fait aux attentes du lecteur concernant les origines de Dôko.

On aurait en effet préféré une rencontre avec le véritable maître ayant formé Dôko à la chevalerie, humain devenu dragon, simple annonce laissée en suspens dans la série principale The Lost Canvas. Mais seule une fugace mention au terme de la chronique évoque en fin de compte ce mystérieux personnage.

À découvrir dans une histoire ultérieure ? Peut-être, mais cela procure quand même une impression d’occasion manquée.

La menace se présente aux Cinq Pics
SAINT SEIYA THE LOST CANVAS MEIOH SHINWA GAIDEN © 2011 Masami Kurudama / Shiori Teshirogi (Akitashoten Japan)

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Saint Seiya The Lost Canvas Chronicles T6. Par Shiori Teshirogi. Traduction Pierre Giner. Kurokawa. Sortie le 3 juillet 2014. 192 pages. 6,80 euros.

- Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

- Lire la chronique The Lost Canvas Chronicles T1 & T2 ainsi que celle du tome 5. Lire également la chronique The Lost Canvas T2 et celle des deux dernier tomes de la série, les T24 & T25

 
Newsletter ActuaBD