Salon du Livre : De Bruxelles à Paris, la BD est à l’honneur

21 mars 2005 0 commentaire
  • A peine terminée, la Foire du Livre de Bruxelles, qui a été un véritable succès, fait place à Paris qui reçoit porte de Versailles le 25ème Salon du Livre. La Russie en est le pays invité. Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de livres. Dans un cas comme dans l'autre, la BD n'a pas été oubliée.
Salon du Livre : De Bruxelles à Paris, la BD est à l'honneur
Didier Platteau
Directeur-Général de la Foire du Livre de Bruxelles. Photo : DP

Rapide retour sur le Salon du Livre de Bruxelles qui a eu lieu du 19 au 23 février dernier. Pour sa 35ème édition, Didier Platteau, son directeur-général, avait pris un pari risqué, celui de changer de lieu et de loger la Foire dans les dépôts de Tours & Taxis, un lieu magnifique mais plutôt excentré et mal desservi par les transports publics. Mais avec un système de bus à l’impériale (« ...Le neeez dans les étoiles... »), les visiteurs ont pu venir et faire le plein d’un Salon qui a attiré 66.000 visiteurs et 130 exposants représentants plus de 1.200 éditeurs, sollicitant la venue de quelques 700 auteurs. La BD n’était pas oubliée : François Schuiten était le concepteur de l’affiche. Une expo « Pratt - Les Scorpions du Désert » était visible (certains ont eu la chance de la voir à Angoulême). Plusieurs débats animés par notre confrère Thierry Bellefroid faisaient la part belle à ce thème. Ceci n’a rien d’étonnant : le directeur général de la Foire n’est autre que l’ancien directeur éditorial de Casterman et occupe actuellement ce poste aux éditions Moulinsart.

Paris, la russe

A la porte de Versailles, où le Salon a lieu actuellement jusqu’au 23 mars, on fête aussi un anniversaire, le 25ème. Avec faste puisque, lors de l’inauguration jeudi dernier, le premier ministre Jean-Pierre Raffarin était venu visiter les stands en compagnie de Serge Eyrolles, le patron du Syndicat national de l’Edition. La Russie est l’invitée et reçoit le soutien de Poutine en personne qui, ne voulant pas revivre la mésaventure de Berlusconi l’année dernière, a préféré ne pas quitter l’Elysée.

La plupart des éditeurs de BD sont présents (dont Dupuis pour la première fois depuis des années !), ainsi que des dizaines d’auteurs dans une Escale BD organisée en partenariat avec A Nous Paris, Le Mouv’ et notre confrère DBD-Les Dossiers de la BD. Une vente d’originaux au profit du Secours Populaire a également lieu sur eBay. Enfin, des débats parsèment la manifestation sur des sujets aussi divers que Goscinny, la BD indépendante, la « guerre des dictionnaires » (demain 22 mars, où pourra dire du mal du Larousse puisque c’est le seul absent) ou encore les mangas, dont la présence sur le salon, grâce à Virgin notamment, est très remarquée.

Jean-Pierre Raffarin et Serge Eyrolles
lors de l’inauguration. Photo : D. Pasamonik.

Un Prix France Info de la BD de reportage sera remis ce mardi. Nous vous en reparlerons.

Parmi les auteurs, notons la présence du très rare auteur russe Nikolaï Maslov dont le très bel album, Une Jeunesse soviétique (Denoël-Graphic) a été chroniqué dans ces pages.

Un Salon riche en événements qui mérite le détour.

Sur le stand Virgin
comme dans tout le salon, les mangas sont très présents. Photo : D. Pasamonik

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le programme complet est visible sur le site du Salon du Livre de Paris.

  Un commentaire ?