Samurai -T2 : Les Sept Sources d’Akanobu - par Di Giorgio, Genet & Rieu - Soleil

25 mai 2006 0 commentaire
  • Aventure, fantastique, polar, jeunesse... le scénariste Jean-François Di Giorgio ne se cantonne pas à un genre spécifique. Une preuve de plus avec {Samurai}, un univers chargé de mythes japonisants.

En réussissant l’exploit de libérer "le cœur du prophète", l’anneau d’un casse-tête réputé impossible, Natsumi attire désormais bien des convoitises. Poursuivie par les hommes du puissant et cruel seigneur Akuma, la fillette rencontre sur les routes du Japon le ronin Takeo. Ce duo insolite découvre, après quelques péripéties, qu’Akuma cherche à renverser l’empereur et à s’emparer d’un mystérieux trésor caché dans le caveau du XIIIème prophète.

Jean-François Di Giorgio confiait dans Suprême Dimension vouloir "introduire dans le Japon médiéval et très codifié, un récit moderne". Si le scénariste s’attarde assez peu sur la psychologie de ses personnages, c’est d’abord au profit d’un rythme efficace qui entraîne d’une seule traite à la fin de l’album. Sans pour autant apporter de révélation fulgurante, ce second opus confirme les promesses du premier tome. Di Giorgio ménage son suspens, distille ses indices petit à petit et captive son lecteur. Le passé du "discret" héros fera l’objet d’un second cycle après celui-ci prévu en quatre tomes.

Aidé par des couleurs très réussies de Delphine Rieu, le Japon de Frédéric Genêt est superbe. Le dessinateur est très à l’aise dans les scènes d’action découpées "au sabre", d’un dynamisme époustouflant. Avec son trait incisif et élégant, l’auteur marque de son empreinte cet univers.

Avec une intrigue bien ficelée et une narration graphique très fluide, Samurai incarne ce type de séries efficaces et envoûtantes. Du bon boulot...

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?