Sarah Cole - Grégory Mardon d’après Russell Banks - Futuropolis

20 juillet 2010 0
  • D'une nouvelle froide et implacable de Russell Bank, Grégory Mardon crée un album impressionnant, où la sobriété du graphisme et de la narration fait merveille. Un récit qui démarre comme un conte de fées et qui se termine comme un cauchemar.

Pour épater ses copines gloussant au fond de leur fauteuil, Sarah Cole va aborder le superbe jeune homme qui boit seul au bar. Paul est jeune, beau, souriant, sportif... Loin de la rejeter, il fait connaissance, se montrant ouvert et agréable. Jusqu’à la revoir, et après quelques hésitations, nouer une relation avec Sarah. Cette union étonnante semble se jouer des conventions. Jusqu’au moment où la jeune femme veut faire connaître son univers à Paul...

Sous-titré Une histoire d’amour d’un certain type, Sarah Cole a été inspiré à Russell Banks par une scène pathétique à la sortie d’un bar : une mère de famille dont la voiture avait été accrochée sur le parking. Son personnage était là. Voulant inverser à la fois la logique des contes de fées et l’image de la femme objet (l’homme ici est clairement un objet de désir), il pousse son histoire jusqu’à un point où la logique reprend le dessus.
Sarah Cole - Grégory Mardon d'après Russell Banks - Futuropolis
Mardon, avec son choix de nombreuses cases muettes, son dessin sans fioritures qui n’hésite pas à souligner les moindres défauts de ses personnages, livre une adaptation très convaincante. Outre un album fascinant, il donne furieusement envie d’aller dénicher une pile de bouquins de Banks, lui qui souligne dans une introduction passionnante son adhésion à cette bande dessinée.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

- d’autres chroniques d’albums de Grégory Mardon :

- Madame Désire ?

- Le Fils de L’ogre

  Un commentaire ?