Say Hello To Black Jack - T1 - Par Syuho Sato, Editions Glénat.

22 juillet 2004 0 commentaire
  • Il est jeune, beau et exerce la profession de chirurgien dans un hôpital ! Non, vous ne regardez pas un feuilleton de la série télévisée {Urgence}, mais vous lisez bel et bien la chronique du manga {Say Hello To Black Jack} ! Les éditions Glénat publient aujourd'hui le premier tome de ce manga atypique, hommage un manga classique d'Osamu Tezuka, tiré à plus de huit millions d'exemplaires au Japon...

L’auteur, Syuho Sato, met en scène un jeune diplômé en médecine qui devient interne dans un hôpital réputé. Saïto sera rapidement confronté à la réalité quotidienne du monde hospitalier japonais. Le jeune diplômé gagne un salaire de misère (à peine 280 €), mais il n’en a cure. Il essaie tant bien que mal de défendre les intérêts de ses patients au détriment de ceux de certains chefs de service.

Saîto sera bien vite confronté à ses premières angoisses. Obligé d’assumer des gardes de nuit (pour des raisons économiques), le jeune homme sera obligé de gérer seul un accidenté de la route. Il craquera en administrant les premiers soins à ce patient.

Difficile de savoir si le milieu médical japonais est dans un si piteux état. Mais le récit de Syuho Sato se révèle être captivant et le personnage principal devient bien vite attachant. L’auteur nous offre un cadrage et une mise en page dynamiques, agrémentés d’un dessin épuré. Le choix des aplats noirs est plus nerveux, qui donne de la profondeur aux ambiances et met en valeur les sentiments des personnages.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?