Seiho Men’s School, T5 - Par Izumi Kaneyoshi - Kazé

27 février 2011 0 BD d’Asie par Stéphanie Francqueville
  • Toujours les mêmes ingrédients que les premiers tomes : amour, humour et beaux garçons. Un shojô classique, mais très agréable à lire.

Les élèves du lycée Seiho font un petite pause dans leur recherche de la petite amie parfaite à l’approche des examens. Mais un fantôme vient perturber les révisions. C’est l’occasion pour Maki de faire le deuil d’Erika et de prendre conscience de ses sentiments pour sa nouvelle petite amie.

Le ton est drôle, les garçons son beaux, les sentiments sont au rendez-vous et on retrouve même les pétales de fleurs et les étoiles dans les yeux. Bien que les protagonistes soient des hommes, ce manga est bien un shojô dans ce qu’il y a de plus classique. Peut-être trop, au fil des tomes.

Dans ce volume, Izumi Kaneyoshi s’intéresse plus particulièrement à Maki et à sa relation avec Erika. Avec les deux Erika en fait, puisqu’il est aussi question de deuil. Chacun des personnages continue d’évoluer dans sa relation de couple et face aux autres. L’avantage de ce manga est qu’on ne s’attarde pas sur des considérations inutiles qui empêchent les couples de se former. On suit l’évolution de leurs sentiments, au plus près de la réalité, et surtout avec beaucoup d’humour.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.