Sélina Kyle : Catwoman T. 3 - Par Joëlle Jones & Fernando Blanco - Urban Comics

15 mai 2021 0
  • Joëlle Jones clôture cette trilogie où Catwoman règle ses comptes avec Raina Creel, dans le jeu envoûtant d'une chasse intrépide. En dépit d'une fin bancale, nous avons pu apprécier une Selina Kyle, portée vers ses racines dans sa terre natale, affronter des hordes de morts vivants loin des projecteurs de Gotham.

Doublée par le Pingouin lors du vol du reliquaire précieux, Catwoman découvre qu’il s’agit de la moitié d’une carte donnant accès à l’immortalité pour son acquéreur, une fois les deux parties réunies. La seconde entité provient d’un masque datant de l’antiquité que la belle cambrioleuse parvient aisément à dérober lors d’une vente aux enchères.

Tandis que Selina Kyle pensait avoir accompli le plus difficile, Raina Creel rentre dans la partie, prête à tout les sacrifices pour obtenir cette pièce inestimable. Après avoir ressuscité son fils Adam, la mère dépressive poignarde son second fils Raymond en guise de sacrifice. Ignorant l’étendue de ses actes, la cheffe maffieuse sera responsable de la destruction de la ville natale de Catwoman.

Prise au dépourvu, la féline compte bien jouer la carte de la surprise, d’autant qu’elle détient un dossier sur les crimes de Villa Hermosa, lui permettant de décoder tous les petits secrets de la mafia locale. Des ennemis qui, d’ailleurs, n’apprécient guère l’apparition dans leur ville de cette cambrioleuse réputée et qui prévoient de l’exterminer par n’importe quel moyen.

La belle aura donc fort à faire et ne pourra compter que sur elle-même. La mafia lui répond en envoyant ses meilleurs sbires : tout d’abord avec Lyle Bolton, dit Double-Tour, spécialiste en explosif, puis la veuve Karen Rain aussi habile en tant que snipeur que femme fatale et enfin Faux-Visage, un personnage capable de se fondre dans la masse.

Tout se jouera au puits de Lazare, où Raina Creel constitue une armée de morts-vivants grâce aux pouvoirs de l’artefact. Quel sera le dessein profilé par Selina Kyle ? Parviendra-t-elle à contrecarrer l’armée de zombies prenant d’assaut Villa Hermosa ?

Contrairement au second opus, où Catwoman affichait clairement son indépendance et parvenait enfin à se libérer de sa rupture avec Batman, ce dernier volet montre une Selina Kyle à deux visages : physiquement au top, parvenant à déjouer les plans machiavéliques d’une horde de truands, agissant seule sans être aidée par quiconque. Mais sur le plan mental, la tâche paraît de loin plus compliquée : à plus d’une reprise, elle s’encourage à faire face à la solitude et ses nombreuses pensées penchent en direction de son ex compagnon. Bruce Wayne hante ses souvenirs.

Joëlle Jones approfondit la tourmente de son héroïne, la mettant mal à l’aise psychologiquement à plus d’une reprise. Sa rencontre avec Lex Luthor va la mener à son choix futur : Revenir à Gotham où elle a connu de nombreux déboires ou diriger sa ville natale Villa Hermosa comme elle l’entend ?

L’autrice met également en relief la prise de pouvoir de Raina Creel, sa soif de conquête versée autant sur les vivants que sur les morts. Les protagonistes masculins, bien qu’en nombre, sont relégués au second plan, hormis l’apparition de Lex Luthor, qui imprègne toujours le lecteur par son charisme. Le climax s’installe quasi uniquement entre Selina Kyle et Raina Creel, pour un duo féminin pour le moins original.

Sélina Kyle : Catwoman T. 3 - Par Joëlle Jones & Fernando Blanco - Urban Comics
© Fernando Blanco / Urban Comics / DC Comics

D’un point de vue graphique, le travail de Fernando Blanco nous offre quelques planches raffinées et démonstratives de son talent, comme c’était le cas pour les tomes précédents. En revanche, d’une planche à l’autre, nous sommes en droit de nous questionner sur certains manques de précision, notamment lors de séquences rythmées qui manquent cruellement de finesse.

Nous noterons également l’excellent rendu du trait de Joëlle Jones qui colle idéalement à la trame. Un style mature et une profondeur de champ qui impriment brillamment sa patte personnelle.

Un 3e opus qui clôture donc la saga et qui nous aura tenu en haleine, mais pour laquelle on aurait pu espérer une fin plus originale.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Selina Kyle : Catwoman T. 3. Scénario : Joëlle Jones. Dessin : Fernando Blanco. Editeur : Urban Comics. 200 pages. Sortie : le 7 mai 2021. Prix : 18 euros.

- Lire la chronique Selina Kyle : Catwoman T. 1 : Pâles copies - Par Joëlle Jones & Fernando Blanco - Urban Comics
- Lire la chronique Sélina Kyle : Catwoman T. 2 - Par Joëlle Jones - Fernando Blanco & Hugo Petrus - Urban Comics
- Lire la chronique Batman Rebirth T. 6 : Tout le monde aime Ivy - Par Tom King, Joëlle Jones, Mikel Janin & Tony S. Daniel - Urban Comics
- Lire la chronique Lady Killer : mère de famille et tueuse à gages !

  Un commentaire ?