Shelena - par Follet et Pasteur - Casterman

19 septembre 2005 0
  • "L'Abuela chante la malédiction, le sacrifice des coqs de cent basses-cours, et les piments rouges. Elle chante le meurtre de José, l'exode de la famille et la fondation du village... Elle chante l'amour, la fatalité et l"espoir..."

L’exploratrice et romancière Jéromine Pasteur adapte ici son roman L’enfant qui rêvait le monde pour René Follet. En cette période où les adaptations en bande dessinée proposent le meilleur de la littérature ( Le petit bleu de la côte ouest de Tardi et Manchette, Les Champs d’honneur par Deprez et Rouaud ou encore la réédition de Cité de verre de Auster, Karazik et Mazzucchelli), Shelena rejoint ce groupe prestigieux des ouvrages indispensables. Tant par le soin apporté aux dialogues, à la dramaturgie qu’au traitement graphique adopté par René Follet, cet album est une merveilleuse surprise sensorielle.

Jéromine Pasteur, forte de ses nombreux voyages en Amérique du Sud, décrit avec ferveur et justesse des hommes et des femmes balottés par le destin, poursuivis par une terrible malédiction. Elle crée deux personnages féminins inoubliables, l’aïeule qui est en charge du village et la jeune indienne Shelena qui sait parler au vent et aux oiseaux.

René Follet livre ici sa bande dessinée la plus aboutie, la plus lumineuse, la plus sensuelle. Véritablement porté par le texte de Pasteur, il réalise des pages vibrantes d’émotion, où la lumière cisèle le dessin. Il prend un plaisir communicatif à nous faire ressentir la moiteur de la jungle, les embruns marins, le poids de la chaleur tropicale. Il n’est jamais aussi à l’aise que quand il illustre la végétation, les éléments naturels et les jeunes filles.

Espérons que Shelena permettra enfin à René Follet de recevoir la reconnaissance publique qu’il mérite depuis bien longtemps.

Vous qui vibrez aux dessins d’Emmanuel Lepage ou de Frank Pé, prenez le temps de découvrir ce dessinateur trop modeste qui pourrait être leur père spirituel !

(par Erik Kempinaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?