Shirley - par Kaoru Mori - Kurokawa

30 août 2007 0 commentaire
  • Dans un décor peu commun pour un manga, l'Angleterre victorienne, rarement les soubrettes n'ont été dépeintes avec autant d'humanité et de simplicité que lorsque Kaoru Mori les anime sous sa plume. Parcourons sans plus attendre cette jolie réussite, autour d'une tasse de thé, {of course}.

Bennett Cranly, jeune femme célibataire, tient un petit café où l’ambiance est toujours conviviale. Ce travail lui prenant beaucoup de son temps, elle ne peut assumer l’entretien de sa grande maison et cherche donc une domestique. Un soir, elle trouve sur le pas de sa porte une jeune orpheline de 13 ans, Shirley, venue pour l’annonce. Touchée par sa situation et sa gentillesse, madame Cranly prend alors le risque de l’engager en finira vite par s’y attacher. Car en plus d’être douce et gentille, Shirley s’avère être très douée pour les tâches domestiques.

Porté par un dessin élégant, ce recueil de Kaoru Mori [1] nous plonge dans le Londres de la fin du 19ème siècle, fidèlement retranscrit. Tout dans ce manga respire la bonté et, bien que les sentiments oscillent de la joie à la tristesse, l’ensemble se veut rafraîchissant et les personnages attachants et sincères.

Grâce à ces qualités indéniables, nous suivons avec bonheur le quotidien de cette petite soubrette partagée entre des responsabilités d’adulte et la candeur de l’enfance.

Shirley - par Kaoru Mori - Kurokawa

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

[1également auteur de la série Emma, publiée chez le même éditeur et mettant en scène une domestique éprise d’un gentilhomme, là encore au coeur de l’Angleterre victorienne.

  Un commentaire ?