Shogun Mag n°5

3 mars 2007 0 commentaire
  • Pas de nouvelle série ce mois-ci mais une confirmation : il y en a pour tous les goûts dans le magazine de prépublication de "mangas européens" – du shônen pur jus au suspense sous-marin, en passant par le drame psychologique…

Le shônen, c’est par exemple BB Project, ou les aventures d’un jeune gaijin au pays du Soleil Levant – baston et romance se mélangent puisque la jolie Japonaise à courte jupe d’écolière dont notre héros s’éprend est aussi une redoutable combattante… Humour, combats homériques et découpages acrobatiques sont au rendez-vous pour une série qui ne manque pas de punch.

Le suspense sous-marin, c’est bien sûr Sanctuaire Reminded, dont on découvre le 5ème chapitre. Le scénario de Stéphane Betbeder croise habilement les expéditions de 1957 et de 2029 et explore des facettes du récit absentes de la bande dessinée franco-belge Sanctuaire. On note que l’ajout de personnages féminins est un indéniable plus dans une histoire à l’origine très masculine…

Le drame psychologique enfin, c’est Kairi, dont le graphisme rond et élégant contraste avec la noirceur du sujet. Le scénario va loin dans la description des souffrances de l’héroïne et de son ex-petit ami, tout en restant très sobre : du beau travail, à déconseiller toutefois aux âmes sensibles.

On retrouve également Holy Wars (premier chapitre du tome 2), Kenro, Lost Scion qui fait son retour après deux mois d’absence, les OVNIS que sont Love’INC et Breath Effect, ainsi que le 4ème chapitre de Lolita HR. Le deuxième chapitre d’Underskin déçoit un peu par ses dialogues maladroitement traduits, tandis que Tengu Do confirme être un drame épuré qui ne manque pas de souffle.

Côté bonus, les articles sont de nouveau regroupés en début de volume : une analyse de Neon Genesis Evangelion, un dossier sur le manga sportif, un autre sur Adam Warren, "père de l’amerimanga moderne"… Mais aussi un article sur le système ABO, ou comment les groupes sanguins font l’objet au Japon de théories proches de l’astrologie qui pourraient bien finir par débarquer chez nous.

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?