Shrimp T1 – Par Burniat, D’Aoust & Donck – Dargaud

9 mars 2012 4
  • La Belgique, ses produits d'exportation en vogue : les vélos Eddy Merckx, le chocolat, les spéculoos... Mais les connaisseurs savent que le véritable joyau du Royaume : ce sont les croquettes de crevettes. Burniat, D'Aoust & Donck, un trio de nouveaux venus, ont imaginé une comédie fantastique autour de ce mets délicieux.

Albert est le chef cuisinier d’un petit restaurant bruxellois dont la spécialité est la croquette de crevettes. Et dans ce domaine, Albert est considéré comme le roi !

Albert a deux rêves. Le premier, c’est d’un jour trouver le courage de déclarer sa flamme à Mia, la jolie voisine dont il est bleu. Le second, c’est de se rendre un jour à Las Palmas, là où les crevettes grises sont les plus belles et savoureuses au monde. Alors quand Albert découvre un billet de croisière égaré que comptait offrir Chang, le fiancé, à Mia, il se dit que peut-être que les dieux de la crevette sont avec lui.

Ce qu’Albert ne pouvait imaginer, c’est que la découverte de ce billet va le faire basculer dans un périple post-communiste et intergalactique !

Shrimp T1 – Par Burniat, D'Aoust & Donck – Dargaud
Un extrait de "Shrimp T1"
© Burniat, D’Aoust & Donck - Dargaud

Farfelu à souhait, ce premier volet de Shrimp est tout à fait séduisant. Le timide personnage d’Albert est très attachant avec sa petit gueule chiffonnée et son côté maladroit. D’ailleurs, les auteurs ne ménagent pas leur héros qui devient rapidement le souffre-douleur de l’équipage de la croisière. Les ressorts comiques sont bien en place et on se demande vraiment si le brave Albert pourra tirer son épingle du jeu de quilles maoïste dans lequel il est tombé !

En saupoudrant leur science-fiction burlesque d’une jolie amourette et de gastronomie, Burniat, D’Aoust & Donck réussissent leur entrée en matière.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Sympa le dessin, entre Bouzard et Larcenet. A voir.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 9 mars 2012 à  19:38 :

      Vous avez raison ! le dessinateur de Shrimp a t’il racheté le brevet ?

      Répondre à ce message

  • Correction : c’est le billet de Chang qu’Albert a volé, pas le billet de Mia.

    Album agréable même s’il lui manque quelque chose. Le grain de folie n’est pas vraiment là. C’est étrange mais pas fendard.
    On prend l’habitude dans le début d’album d’être constamment pris à contre-pied, ce qui fonctionne pas mal, mais dès qu’on est dans le vaisseau spatial, le rythme retombe. La grosse ficelle originale passée, l’album s’essoufle et on arrive péniblement à la dernière page qui je trouve ne donne pas assez envie de connaitre la suite. Au fond le personnage, un anti-héros loser n’est peut-être pas assez attachant, sans doute la faute à son amour, Mia trop lisse et effacée et surtout à la mise en place du personnage principal:Albert. Qu’a-t-il à gagner à retourner chez lui sur Terre ? Une vie de loser ?
    Si au moins comme Thorgal il avait une femme et des enfants à retrouver ;)
    La suite sans moi donc.

    Répondre à ce message

  • Je trouve l’histoire original et le personnage très attachant
    se antihéros a la bonne bouille qui vas vivre une aventure hors du commun je dit bravo au auteurs et j’attend la suite avec impatience

    Répondre à ce message