Siné massacre... Joann Sfar dans Charlie Hebdo

17 février 2005 10 commentaires
  • Dans « Charlie-Hebdo » [N°661 du 16/02/2005] cette semaine, Siné flingue Sfar. Dans son dernier billet, le collaborateur historique de « Charlie Hebdo », qui a marqué par le passé sa sympathie pour la cause palestinienne, s'en prend à Joann Sfar qui avait osé critiquer, la semaine précédente, un dessin de Willem.

Hou là, c’est « Règlement de compte à OK Corral » dans Charlie Hebdo cette semaine. On sait que Joann Sfar y tient sa chronique « Mon Cahier d’éveil » depuis l’été dernier. Un billet souvent tendre où il aborde d’une semaine à l’autre divers sujets d’actualité sans véritable lien entre eux. Une tribune libre, en quelque sorte. Dans le même journal, un autre éditorialiste, le dessinateur Siné, l’un des piliers historiques du journal, a lui aussi sa colonne (comme Wolinski), bien plus corrosive, intitulée « Siné sème sa zone ».

Cette semaine, le vieil anar jadis condamné pour avoir offensé le Général De Gaulle s’en prend à l’auteur du Chat du Rabbin. Il n’a pas apprécié que dans le numéro précédent Sfar critique un dessin de Willem également collaborateur du journal et pilier de Libération. Siné n’a pas aimé en particulier une histoire où Sfar dessine deux poissons emballés dans un Charlie Hebdo, lesquels devisent sur un dessin de Willem représentant Sharon ordonnant à Abbas, caricaturé en chien, d’attaquer des terroristes ceinturés de bombes.

Dans son édito, Siné commence d’abord par une citation de Sfar : "Moi, j’aime beaucoup les dessins de Willem, surtout quand je ne les comprends pas".

Puis il décrit son dessin : « C’est un poisson allongé sur le dos, en train, mais je n’en jurerais pas, de se faire sauter par un autre, tous deux enveloppés dans un vieux « Charlie Hebdo » -par pudeur, j’imagine- qui annonce ça à son copain. Puis évoquant un excellent et récent dessin de Willem qu’il a cru comprendre [Siné reproduit le dessin]et qui donc ne lui a pas plu et qui l’a même fait « frissonner », il pose à son pote, vautré sur lui, cette venimeuse et très perfide question : « Tu crois qu’il est content quand il dessine ça ? ». Et Siné de conclure : « A lire ces propos la semaine dernière dans « Charlie » sous la signature d’un certain Joann Sfar, c’est exactement la question que je me posais, mais à son sujet !  »

Force est de constater que, chez Charlie Hebdo, ça ne rigole plus. La vieille garde flingue la jeune avec vigueur. C’est nouveau. Comme disait l’autre, « Ne dites pas à ma mère que je travaille dans une feuille satirique : elle me croit rédacteur au « Journal des Débats. »

Siné massacre... Joann Sfar dans Charlie Hebdo
Sfar dans Charlie Hebdo
Extrait du N°260 du 9 février 2005. (c) Sfar/Charlie Hebdo

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • Comme Sfar je suis souvent désolé par, j’espère, la naiveté avec laquelle sont dépeints les protagonistes du conflit israélo-palestinien par la quasi majorité des dessinateurs de presse. A savoir les Israéliens sont pour la plupart des salauds et les Palestiniens sont pour la plupart des victimes.

    Mais pour en revenir au "conflit" Sinéo-Sfarien je trouve plutôt sain que des personnes collaborant au même journal puisse se répondre et débattre en cas de désaccord. De la même manière, j’aime bien quand Val répond à des dessins ou des articles de certains de ses collègues quand il est en désaccord avec eux, et bien souvent avec de bons arguments à mon avis.

    En tout cas, j’espère que Sfar et Riad Satouf resteront à Charlie et que d’autres dessinateurs viendront étoffer l’équipe avec pourquoi pas l’ajout de quelques pages. Je ne désespère pas qu’un jour des "historiques" de Charlie comme Sylvie Caster, Vuillemin, Gourio ou Berroyer repassent par la case Charlie Hebdo (mais je suis peut être très optimiste).

    Répondre à ce message

  • > Siné massacre... Joann Sfar dans Charlie Hebdo
    17 février 2005 15:05, par Popoyt

    C’est pas la première fois que le très très vieillissant Siné (qui n’a malheureusement pas conservé le costard que lui avait taillé Desproges il y a plus de 20 ans) s’en prend à Sfar : il lui avait reproché de lui copier dessus en faisant des dessins et des textes "à la main", alors que Sfar fait ça depuis un bout de temps. (On pouvait donc en déduire que Siné ne s’intéresse pas beaucoup à ce qui se fait aujourd’hui en matière de BD)
    A choisir entre Sfar/Sattouf et Siné, le choix est vite fait !

    Mais de choix n’en faisons point, car ce genre de débat houleux (fréquent à Charlie) est plutôt salutaire, en ces temps ou les concours de compassion et de bons sentiments sont le lot de la quasi-totalité des media.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 11 juin 2005 à  20:54 :

      masine flingue sfar,à la suite d’un dessin de sfar

      aru ,l’ete 2005 dans charlie,sfar dessinait Dieu
      donne en ss en rapellant que lors d’un meeting
      de soutien à la liste europalestine, l’"humoriste avait fait huer par la salle des
      noms de juifs français.
      sine etaitpresent et applaudissait ! sine’ est
      antisemite, ne cherchons pas à legitimer sine,
      ce n’est pas un conflit generationnel, mais un
      conflit d’ordre ethique,on ne devrait plus lire
      dans charlie les elugubrations d’un nostalgique
      de Celine. mercià Val pour avoir fait rentrer
      sfar ; et pour ses admirables editos.

      ,

      Répondre à ce message

  • > Siné massacre... Joann Sfar dans Charlie Hebdo
    18 février 2005 10:35, par Sylvain Poux

    Depuis toujours, le journal Charlie-Hebdo regroupe différentes opinions qui parfois s’affrontent. Ce n’est pas la première fois que des collaborateurs s’engueulent entre eux (entre Siné et Renaud,ou Charb, Val et Boujut par exemple.)
    Ce n’est donc pas règlement à O.K. corral, comme cela est indiqué dans l’article, mais plutôt le signe rassurant de débats d’opinions à l’intérieur d’un journal. Nous n’y sommes tout simplement plus habitués, à force de politiquement correct.

    Cela n’a donc rien à voir avec un combat de la jeune et de la vieille garde

    Sylvain

    Voir en ligne : http://www.actuabd.com/article.php3...

    Répondre à ce message

  • Ca fait déjà un bon bout de temps que Charlie-Hebdo ne dérange plus grand monde - et aurait plutôt tendance à ramer dans le sens du courant (cf. acrimed). Il leur faut bien s’agiter un peu à l’intérieur, ils vont finir par prendre froid. Et c’est dangereux pour les vieux.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 4 mars 2005 à  14:47 :

      Je ne me prononce ni pour Siné ni pour Sfar (d’abord il n’est pas question de choisir), reconnaissant que les poissons de Sfar enveloppés dans le Charlie ne ressemblaient pas à grand chose... et que je ne comprends rien aux dessins de Willem (ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule) !
      Mais il ne faudrait pas que, même si la critique est "salutaire", les polémiques viennent à ressembler aux déjections qu’on peut lire sur le site d’Acrimed.

      Voir en ligne : Sur le "style" d’Acrimed

      Répondre à ce message

    • Répondu par Lionel Bébin le 4 mars 2005 à  21:22 :

      N’en déplaise à certains peine-à-jouir ainsi qu’à la nouvelle Stasi des médias (Acrimed), Charlie-Hebdo me semble aujourd’hui le seul journal national où la parole est libre, où la réflexion demeure joyeuse et ouverte. Et si Siné gâtifie un peu, il nous a tant fait rire par le passé qu’on lui pardonne.

      Répondre à ce message

  • > Siné massacre... Joann Sfar dans Charlie Hebdo
    13 avril 2005 22:35, par MR d’acrimed

    Deux mises au point :
    L’article ci dessus ("Siné massacre... Joann Sfar dans Charlie Hebdo") désinforme par omission. Je m’explique. Sfar décrit le dessin de Willem en parlant d’une laisse à laquelle est attachée Abbas et tenue par Sharon. Ce qui est faux (ceci est relevé par Siné, par Pierre Marcelle dans Libé...) et ça pose un problème. Sfar a tellement voulu voir cette laisse qu’il trouve le dessin scandaleux. Et un autre problème se pose quant à la crédibilité de ce site : Didier Pasamonik ne parle pas de cette grossière erreur de lecture et d’ailleurs il ne reproduit ni le dessin de Willem (qui est qd même le centre de la polémique !!!) ni la chronique de Siné. Il n’est pas question de prendre parti ou non, il est simplement question d’information et d’objectivité.
    Ce que, deuxième point, je m’efforce de faire quand je fais des articles ("déjections") sur Acrimed, "la Stasi des médias".
    Bien à vous.
    Mathias Reymond

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 14 avril 2005 à  12:48 :

      Mathias Reymond a raison de se défendre vis-à-vis de deux internautes qui ont critiqué son site. C’est la règle du jeu.

      Mais le sujet de notre article était un règlement de compte dans Charlie Hebdo entre deux personnalités de ce journal. Point. Les références sont clairement indiquées, les personnes intéressées peuvent s’y reporter en biblothèque ou, pour celles qui ont lu l’article au moment de sa parution, en achetant Charlie Hebdo. Nous le remercions de nous faire part de cette information que nous ignorions (nous ne prétendons pas chez ActuaBD, contrairemement à Acrimed, au statut d’"observatoire des médias").

      En revanche, mettre en cause la crédibilité du site parce que l’on aurait pas vu passer cette info relève de la plus grossière malhonnêteté.

      Je ne connaissais pas Acrimed avant que les internautes qui sont intervenus dans ce forum n’en parlent. J’ai été voir, en particulier les articles de M. Reymond, on peut les lire sur ce lien. MM. Alain Finkekraut, Alexandre Adler et Philippe Val ont l’air d’être ses têtes de turcs. Je laisse au lecteur d’ActuaBD le soin de juger, mais en ce qui me concerne, mon opinion sur la crédibilité des commentaires de M. Reymond est faite.

      Répondre à ce message