Six Half T1 & 2 - Par Ricaco Iketani (Trad. PBVT) - Delcourt Manga

21 novembre 2014 0 commentaire
  • Suite à un accident de moto, Shiori, dix-sept ans, se réveille amnésique. Projetée dans un monde peuplé de gens dont elle ignore tout, la lycéenne doit réapprendre à connaître ses proches, ses amies, les relations qui les unissent, et même gérer un petit copain, parfait inconnu à ses yeux. Mais surtout, Shiori doit faire face à l'ombre d'elle-même : une jeune fille hypocrite et manipulatrice, détestée de tous en dépit des sourires qui lui sont retournés...

Que se passe-t-il lorsqu’on se réveille sans aucun souvenir et qu’on découvre en la personne qu’on était un individu abominable ? C’est ce qui arrive à Shiori Kikukawa, qui après un accident de moto, se retrouve amnésique. Elle se sent évidemment complètement paumée et se repose sur un grand frère particulièrement attentionné et bienveillant. Pour elle c’est un illustre inconnu, mais il est gentil et la soutient, ce qui la rassure un peu. Son ancien petit-ami ne lui évoque rien, mais il culpabilise et semble bien s’entendre avec son frère.

Pour notre héroïne, la situation est paradoxale et particulièrement inconfortable, mais n’ayant pas d’autres points de référence, elle fait bon gré mal gré, se montre pleine de bonne volonté. Un caractère qui étonne son frère, naïf et optimiste qui semble rêver d’une famille unie et heureuse.

Cependant le vernis commence à se fissurer elle découvre que sa petite sœur la déteste et refuse de lui parler. Elle décide de retourner en cours après avoir rencontrée ses amies qui se montrent très chaleureuses. Elle se rend compte qu’elle était une sorte de reine du lycée. Elle est très jolie, et semblait aimer se maquiller (beaucoup) et faire la fête (beaucoup aussi). Pourquoi pas ? Seulement on parle dans son dos et une inconnue va même jusqu’à la traiter de « pouffiasse ».

Six Half T1 & 2 - Par Ricaco Iketani (Trad. PBVT) - Delcourt Manga
Shiori, pleine de bonnes attentions...
© 2010 Ricaco Iketani / SHUEISHA / Delcourt Manga

Elle découvre alors les rumeurs, dont certaines horribles, insinuant même qu’elle se prostituait, ainsi que l’hypocrisie de sa supposée meilleure amie... Bref elle se retrouve en Enfer, devant payer les fautes d’une personne qui lui est inconnue, et en dépit d’être bien entourée, se retrouve ironiquement seule face à l’hostilité de la plupart de ses proches.

© 2010 Ricaco Iketani / SHUEISHA / Delcourt Manga

Six half est la seconde œuvre de Ricaco Iketani. Débutée au Japon en 2009, elle compte pour le moment huit tomes et semble désormais proche de la conclusion. La série devrait finir autour de la dizaine de tomes. Ayant publié sa précédente série, Lollipop [1], qui avait bien fonctionné, les éditions Delcourt Manga poursuivent donc logiquement la publication de la mangaka en France.

Le récit se présente comme une quête identitaire tourmentée, avec un passif chargé et des secrets à découvrir. La perte de mémoire de notre héroïne semble arranger tout le monde et personne n’est honnête avec elle. Et surtout personne ne semble savoir qui elle était réellement, s’arrêtant à une superficialité facile, laissant notre héroïne se démêler seule entre les rumeurs et la réalité.

La trame est classique, mais le récit de Ricaco Iketani s’avère particulièrement convaincant. Tout d’abord grâce à son héroïne à la fois fragile et franche, sans que ces aspects ne soient exagérés. Le résultat apparaît juste, on suit ses difficultés et ses interrogations avec empathie, entre innocence et lucidité. Le reste du casting se présente ambiguë, chacun ayant au final de bonnes raisons d’en vouloir à Shiori. Les non-dits et les méchancetés amènent à la découverte de nouveaux pans du passé de notre héroïne, et l’ensemble constitue un puzzle à la fois simple et efficace.

Le dessin de Ricaco Iketani est quand à lui classique, mais appliqué et soigné, avec peu de décors. Il appartient à un style fashion dont la représentante la plus célèbre est certainement Mari Okazaki (Nana). Les visages sont expressifs et les cadres ne se résument pas à des plans resserrés sur les visages, ce qui est toujours agréable pour la dynamique de l’ensemble. Notons tout de même une narration un peu déstructurée, avec des scènes s’emmêlant parfois entre deux moments. Un effet de style pas forcément justifié.

Avec Six Half, Ricaco Iketani semble vouloir explorer et aborder tous les aspects de l’amnésie, n’épargnant rien à son héroïne. En ce sens le tome deux s’achève sur une révélation et une nouvelle situation qui étonnera -ou pas- le lecteur, complexifiant la donne. Le ton se veut doux-amer, ni totalement tragique, ni foncièrement joyeux. Il s’agit de la reconstruction d’un individu, sans point de repère, et qui ne demande qu’à être aimé. Qui et comment ce réconfort lui sera apporté ? Jusqu’où peut-on tout recommencer ? Tels sont les sujets de ce nouveau manga empli de charme et de mélancolie.

... cependant les souvenirs et les conséquences de ses choix passés ne seront pas faciles à surmonter.
© 2010 Ricaco Iketani / SHUEISHA / Delcourt Manga

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Six Half T1 & 2. Par Ricaco Iketani. Traduction PBVT. Delcourt Manga, collection "Shôjo". Sortie le 15 octobre 2014 & le 3 décembre 2014 . 224 pages & 192 pages. 6,99 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Lollipop de Ricaco Iketani sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique des tomes 2 & 3
- Lire la chronique des tomes 4 & 5

[1Lollipop (2007 - 2009) : sept tomes disponibles chez Delcourt Manga.

  Un commentaire ?