Six mois d’abonnement - Par G. Dumoulin - Atrabile Editions

4 août 2016 0 commentaire
  • Une autofiction à partir de six mois de fréquentation des sites de rencontres : à mi-chemin entre la comédie et l’analyse sociologique de l’ennui et du vide de ces discussions en ligne.

Avec Mon meilleur ami Gabriel Dumoulin explorait déjà une voie à mi-chemin entre l’autobiographie et l’autofiction, mais son œuvre de jeunesse souffrait de quelques défauts. Avec ce nouvel album, le propos semble plus maîtrisé. En 2010-2011, l’auteur s’inscrivit durant six mois sur un site de rencontre sur internet et c’est cette expérience qu’il nous fait partager avec un regard distant, sans tomber ni dans le voyeurisme ni dans le pathos.
Six mois d'abonnement - Par G. Dumoulin - Atrabile Editions
En plus de retranscrire une succession de (non)rencontres, l’auteur développe quelques réflexions très intéressantes sur ce que représente le couple aujourd’hui, sur ce que modifient les sites de rencontre dans notre quotidien, sur la minimisation des risques et de tout facteur lié au hasard que cela induit, et qui est d’ailleurs recherchée justement pour éviter toute déception trop violente.

Le dessin, quasi photographique, fait penser à celui de Fabrice Neaud, qui fut l’un des premiers hérauts de l’autobiographie, notamment dans une mise en scène sans complaisance, honnête, franche et touchante, même si Gabriel Dumoulin joue davantage la carte de l’humour que ne le faisait son prédécesseur angoumoisin. Il joue également avec les cadrages et avec la reproduction des angles de vue des webcams de manière très réussie.

Malgré cet humour, il y a derrière ces personnes s’inventant une vie, ou maquillant la leur une véritable tristesse et une importante misère sentimentale. Et c’est avec une certaine cruauté, mais aussi une vraie tendresse, que l’auteur s’amuse des photographies mises en ligne par toutes ces femmes essayant désespéramment de se mettre en valeur, quitte à travestir la réalité.

La bande dessinée est construite sur une alternance de cases et de pages entières dans lesquelles sont reproduites des discussions en style SMS, qui sont même parfois délicates à décrypter ! Cela permet de mettre en scène quelques scènes cocasses avec des discussions qui s’entrecroisent et suscitent des situations quasiment burlesques. Cela créé, il faut bien le dire, une monotonie et un ennui qui sont probablement recherchés car révélateurs de l’aspect superficiel et surtout répétitif des échanges via ces sites de rencontre. Si cet album est réussi, c’est justement parce qu’il arrive à rendre globalement dynamique 200 pages présentant un homme seul chez lui devant son ordinateur, tout en nous donnant envie de savoir où ces non-aventures vont nous mener.

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?