Sket Dance T3 - Par Kento Shinohara - Kazé

2 avril 2013 1 commentaire
  • Nouvelle livraisons des improbables aventures de Bossun, Himeko et Switch. Le Sket Club fait son retour avec un humour toujours aussi efficace et délirant.

Le modèle amorcé dans les deux premiers tomes se retrouve dans ce troisième volume : dans de courtes histoires au format du chapitre, Kenta Shinohara confronte ses héros à différents camarades ou enseignants dont les demandes constituent d’authentiques défis par leur caractère résolument absurde.

Ainsi, le Sket Club doit apprendre un sport légendaire, le Genesis, aider Momoka à devenir doubleuse de dessin animé ou encore répondre aux questions d’un jeune mangaka qui souhaite créer un manga sur leur club ! AÀ cela s’ajoute un chapitre spécial d’anthologie transposant les personnages dans le Japon féodal.

Sket Dance T3 - Par Kento Shinohara - Kazé

Si les histoires proprement comiques remportent clairement le morceau, celles un peu plus sérieuses, comme le concours de popularité, demeurent un ton en dessous. Cette perspective permet toutefois d’amener par petites touches les rivaux des héros, à savoir les différents membres du Bureau Exécutif du Conseil des élèves.

La fin du volume est ainsi dévolue au lancement d’une confrontation de longue haleine avec ceux-ci. Il s’agit du premier développement mené sur plus de trois chapitres et le changement de rythme narratif se révèle intéressant. Gageons qu’en plus de donner envie de lire le prochain tome cela saura satisfaire et rassurer ceux qui craignent ne lire que des récits brefs.

Sket Dance T3 - Par Kento Shinohara - Kazé

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

Découvrir Sket Dance : une présentation de la série à partir de ses deux premiers volumes

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Sket Dance T3 - Par Kento Shinohara - Kazé
    4 avril 2013 14:39, par ange bleu

    Je trouve que les 3 premières histoires sont hilarantes dans le délire proposé :

    - une équipe de ninja devant infiltrer un château mais qui s’éternise dans des considérations digne des Monthy Python,

    - l’initiation à un sport chinois ancestral où tout est nommé en anglais,

    - un plongeon dans l’univers des Magical-Girls combattantes qui sont en réalité des séries de Soap^^

    Le lancement de l’affrontement avec le Conseil des Etudiants à la fin est plus classique, mais le show est assuré par les personnalités un peu déviante des protagonistes^^

    Répondre à ce message