Comics

Sleeper T. 1 : En Territoire ennemi - Par Ed Brubaker, Sean Philips & Colin Wilson - Urban Comics

Par Marc Vandermeer le 3 octobre 2022                      Lien  
Reprenant un personnage secondaire de la mini-série "Point Blank", Ed Brubaker et Sean Phillips font une incursion dans le côté obscur de l’univers de WildSTORM. Une mission d’infiltration digne d’un polar sur fond de dualité entre supra-humains, tantôt héros, tantôt vilains dotés de pouvoirs surnaturels.

Pas besoin de connaître toutes les aventures des Wildcats du label WildSTORM pour comprendre Sleeper. L’introduction en cinq chapitres reprenant la mini-série Point Blank suffit amplement pour comprendre les tenants et aboutissants de cette série consacrée au dénommé Holden Carver. Ce qui n’empêchera pas Ed Brubaker d’ironiser dans sa postface de première partie, en parlant des afficionados prêts à retourner toute la série d’origine pour connaître les moindres détails de la vie des protagonistes.

Pourtant, l’auteur le répète : Point Blank suffit largement à planter le décor. Accompagné dans ces 5 premiers chapitres par Colin Wilson connu notamment pour son travail graphique dans La jeunesse de Blueberry dont on retrouve un trait similaire dans cette mini-série, Ed Brubaker emmène le lecteur à la suite d’un ancien héros et mercenaire de la Team 7, Cole Cash. Blond solitaire, pareil à un pilier de bar au Domino’s (pub fréquenté par des méta-humains en tous genres) : il attend son ancien chef d’escouade : Lynch.

Sleeper T. 1 : En Territoire ennemi - Par Ed Brubaker, Sean Philips & Colin Wilson - Urban Comics
©Colin Wilson / Urban Comics

Une attente interminable, remplie de souvenirs de la "belle époque" où ces hommes génétiquement modifiés combattaient ensemble dans des missions parfois suicide. Des heures vaines se concluant par le corps de Lynch retrouvé au bord de la mort, au coin d’une rue. Qui a fait ça ? Dans quelle embrouille comptait-il l’embarquer au risque de sa vie ? En menant l’enquête, Cole laisse entrevoir ce qui fit le succès de WildSTORM, mais surtout : il nous fait rencontrer Holden Carver, un agent de Lynch en infiltration dans un syndicat du crime mené par un autre ancien soldat génétiquement modifié, Tao.

Ainsi sonne la fin de Point Blank et où commence réellement Sleeper. Autre aventure, autre personnage principal et donc… autre dessinateur, remplaçant Wilson par le compagnon de toujours d’Ed Brubaker : Sean Phillips.

Le graphisme est excessivement sombre, à l’instar de la couverture, mais moins net, moins précis et surtout plus lisse. Même la colorisation de Tony Aviña peine à illuminer les traits, restant dans des tons aussi glauques que les situations présentées.

©Sean Phillips / Urban Comics

On crise tout au long du livre des mines patibulaires et des demoiselles très peu vêtues, voire même affairées à donner du plaisir aux hommes rencontrés ça et là. C’est dans cet univers que Carver doit fourrer son nez et tenter de gravir les échelons de la hiérarchie implantée par Tao afin de connaître les réelles motivations de ce dernier. Il faisait partie de la Team 7, lui aussi. Mais du jour au lendemain, il a tout planté là et insidieusement, il a monté un syndicat, magouillé de-ci, de-là, et commandité des meurtres… dont la tentative échouée d’assassiner Lynch, plongé depuis le début de Point Blank, dans le coma.

C’est pourquoi Carver a dû marcher dans ses pas, faire croire qu’il avait trahi Lynch pour sillonner la pègre, dans le but de se faire repérer par Tao. Une fois chose faite, restait à fouiner sans se faire prendre. Une mission périlleuse donnant lieu à énormément de réflexion de la part de ce héros insoupçonné.

Beaucoup de pensées, peu de paroles pour un certain quota d’action. Ni trop sanglant, ni trop surnaturel, pour un rendu sombre et oppressant. Même si les pouvoirs acquis génétiquement sont bien présents, ils pourraient être absents que l’atmosphère n’en changerait pas beaucoup dans un premier temps. C’est au fil du temps et des pages que ces dons feront toute la différence et permettent d’attendre avec intérêt la deuxième et dernière partie de ce diptyque.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791026823483

PAR Marc Vandermeer  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD