Slots - Par Dan Panosian - Delcourt Comics

18 juin 2019 0 commentaire
  • À l'instar de sa précédente série "John Tiffany", Dan Panosian joue une fois encore la carte de la provocation, grâce à un héros imbu de lui-même, bien qu'en quête de rédemption. Un polar noir, nerveux et crasseux qui s'illustre par les lumières éblouissantes d'un Las Vegas hypnotique.

Celles et ceux qui ont lu les deux tomes de la série John Tiffany, feront rapidement le rapprochement avec ce nouveau titre de Dan Panosian. Autant John Tiffany, chasseur de primes exemplaire, que Stanley Dance, ancien boxeur brimé par l’existence, les protagonistes affichent un air décomplexé, à la limite de l’insouciance. Une attitude de pur salaud ayant doublé une kyrielle d’hommes et de femmes, voilà ce qui lie de prime abord nos deux héros.

Pourtant, l’un et l’autre n’affichent aucunement pareil train de vie. Si John Tiffany porte des smoking de "grandes marques", Stanley Dance s’apparente davantage à un looser, fort proche de la porte de sortie. Il ne doit d’ailleurs la vie et son salut qu’à une chance qui l’a bercé aussi loin que possible.

Une chance, qui affiche progressivement ses limites, tant en amour, qu’en argent, mais également lorsqu’il s’agit de sauver sa misérable existence. Cette limite se nomme pour Stanley la rédemption, s’il souhaite continuer la partie. Une sage décision qui pousse cependant notre bonhomme vers l’un des derniers endroits sur Terre pour raisonner objectivement : "Las Vegas", la ville qui brille de ses lumières, assaisonnée de son parfum hypnotique, où chaque allée et recoin engouffre les personnes comme Stanley vers un tourbillon de folie...

Graphiquement, votre avis sera, du fait du lot d’images distillé, nécessairement tranché. Les gueules patibulaires regorgent à chaque page et leur soif de colère, de vengeance et de crimes suintent en dehors des cases. Les motels, les bars à strip-tease et les casinos brillent à l’unisson, donnant presque l’impression au lecteur que durant le moment de la lecture, il se téléporte réellement. Attention d’ailleurs à la descente une fois revenu à la réalité.

C’est bien simple, on se croirait tout bonnement propulsé dans un polar de Nicolas Winding Refn, avec des plans-séquences extrêmement détaillés, jouant avec brio sur les éclairages et jets de lumières. Les belles femmes ne sont pas en reste, entre Pin-up et danseuses de cabaret.

Un album qui plaira immanquablement aux fans de polars modernes. Slots possède des arguments de taille et le seul élément que nous puissions lui reprocher est son format one-shot, nous en voulions plus !

Slots - Par Dan Panosian - Delcourt Comics
©Dan Panosian / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Slots - Récit complet. Auteur : Dan Panosian. Éditeur : Delcourt Comics. 160 pages. Sortie : le 29 mai 2019. Prix : 15,95 euros.

- Lire la chronique Stephen Desberg 2/2 ("H.ELL", "John Tiffany", "Cassio") : « Les codes de la bande dessinée sont parfois trop stricts »

  Un commentaire ?