Newsletter ActuaBD

Sous les galets, la plage – Par Pascal Rabaté – Éditions Rue de Sèvres

  • Derrière la chronique des frasques de trois étudiants avides de sensations, cet album pose un regard sans complaisance sur la société des années 60, une période où les préjugés, les apparences et les faux-semblants dominaient les codes sociaux.

Le bac en poche, trois copains de bonne famille traînent leur ennui et leur spleen de grands ados entre les villégiatures de cette cité balnéaire déjà désertée en ce début septembre 1962. Francis le futur avocat, Edouard prétendant à une prestigieuse école de commerce et Albert destiné à une carrière militaire font la connaissance de la belle Odette, une jeune femme qui n’a pas froid aux yeux, à l’esprit aussi libre que rebelle. Vider quelques bouteilles, participer à quelques jeux particuliers à sensations tout en se la jouant rebelles, c’est le programme annoncé.

Rencontrée par hasard sur la plage, la jeune femme fait partie d’un groupe de cambrioleurs-receleurs, ce qui va rendre les trois jeunes gens complices de cambriolages dans les résidences secondaires de la région. Nos trois compères se retrouvent donc piégés par ces malfaiteurs aux motivations plus ou moins anarchistes à l’exception d’Albert. Tombé fou amoureux d’Odette, le futur gradé militaire décide d’épouser la cause des cambrioleurs. Mais en ce début des années 1960, changer de vie, renier sa classe sociale ne semble pas aussi facile.

Sous les galets, la plage – Par Pascal Rabaté – Éditions Rue de Sèvres
Différents jeux d’ombre et de lumière contribuent à plonger le lecteur dans l’ambiance du récit.

Avec ce nouvel album, Pascal Rabaté nous offre un récit à deux entrées de la chronique potache au regard critique sur la société. Derrière un graphisme fluide, léger, et une mise en couleurs jouant sur des variations de gris colorés, il nous invite à suivre une histoire à la fois romantique et au propos politique.

Des jeux d’ombres et de lumières avec des clairs-obscurs placent le lecteur dans une ambiance particulière, délicatement rétro (nous sommes en 1962 !), la couleur suggère un esprit vintage, l’insouciance un peu kitsch de ces fameuses Trente Glorieuses naissantes qu’une certaine génération regarde encore avec nostalgie. Nos trois étudiants ignorent le chômage, ne connaissent pas le sida, encore moins le terrorisme ou le réchauffement climatique. Et pourtant, à travers cette histoire à la fois romantique et parfois tragique, Rabaté dépeint une société clivée où « changer de vie » ne va pas de soi ; où sortir de son milieu social reste sacrilège.

La morale bourgeoise exerce toujours une contrainte forte, cruelle sur les esprits, les destins et les corps. Cette société d’avant 68 (le titre détourne la fameuse formule de l’époque « sous les pavés la plage » !) demeure encore empêtrée dans la tradition et le conservatisme. Les galets, puisque nous sommes en bord de mer, font autant pression que les pavés parisiens sur les protagonistes de cette comédie grinçante et libertaire. En cherchant à s’affranchir de cette société crispée sur ses préjugés et les faux-semblants, le héros de Rabaté annonce une autre monde.

La plage n’est plus très loin !

Une galerie de portraits soignés accompagne la narration.

On ne présente plus l’auteur des Petits ruisseaux (Futuropolis, 2006), succès autant en album qu’au cinéma. Naviguant entre cinéma et bande dessinée, il parvient à parler de la grande histoire à travers le destin des acteurs d’arrière-plan aussi bien dans la Déconfiture (Futuropolis, 2018) que dans le magistral Ibicus, primé à Angoulême en 2000. À l’image d’un Simenon, il brosse le portrait sans faille d’une époque et d’une vie provinciale attachante et crédible. À partir d’un traitement graphique des noirs et blancs ou des clairs-obscurs sans pour autant s’interdire un travail subtil sur les tons et la couleur, il pose un regard sensible et original sur des héros qui d’ailleurs n’en sont pas vraiment !
On ne peut que se réjouir que ce touche-à-tout talentueux ait choisi de faire une halte chez Rue de Sèvres avec ce très bel album.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Sous les galets, la plage. Par Pascal Rabaté (scénario et dessin). Editions Rue de Sèvres. Sortie le 17/11/2021. 24 x 32 cm. 144 pages couleur. 25 €.

 
Newsletter ActuaBD