Spider-Man : De Père en fils – Par J.J. Abrams, Henry Abrams & Sara Pichelli – Panini Comics

16 février 2021 0
  • Le célèbre réalisateur et scénariste J.J. Abrams raconte, en compagnie de son fils, une histoire baroque de Spider-Man : en effet, c’est le fils de Mary-Jane et de Peter qui est ici appelé à endosser le costume du monte-en-l’air.

L’album commence sur les chapeaux de roues : Spider-Man raccroche le costume, suite à un drame qui risque d’ébranler les lecteurs assidus de ses aventures. Face à un nouvel ennemi, le Cadavérique, Peter n’a pas réussi à sauver tout le monde… Peter ayant peur des événements à venir, il confie son fils Ben à sa tante May.

Sans que ce ne soit prévu au départ, Ben va grandir la dizaine d’années suivante loin du regard de son père, étant même en conflit ouvert avec lui lors de leurs rares rencontres. Bien que Tante May l’entoure de son affection et l’appelle à comprendre son père, Ben grandit avec une rage sourde en lui, une violence qui s’exprime parfois sur les loubards de son lycée qui s’en prennent à moins forts qu’eux...

Spider-Man : De Père en fils – Par J.J. Abrams, Henry Abrams & Sara Pichelli – Panini Comics
La rébellion adolescente, ça peut être plus fun quand on a hérité de pouvoirs particuliers !
© Marvel

C’est lors d’une banale heure de retenue au lycée que Ben va découvrir qu’il faut parfois se lever pour défendre ses idéaux : soit par béguin, soit par admiration, Ben se laisse emporter par les discours grandiloquents de Faye Ito, une camarade plus âgée qui le pousse à une rébellion face à une société formatée et discriminante. Tante May, au regard de la situation, pousse carrément Ben à ouvrir des cartons familiaux dans le grenier afin de l’aider dans sa prise de conscience.

L’intrigue de cet album, relativement convenable, nous a fait férocement penser à des scenarii de J.J. Abrams des années 2000. Sans trop en dévoiler, la traque incessante de Spider-Man par le Cadavérique fait intervenir des retournements de situation liés à la technologie ou à la science qui fleurent bon l’esprit dégagé par le scénariste dans ses œuvres du début du XXIe siècle.

D’un point de vue de l’écriture des personnage, celle de Ben nous a parue intéressante car son cheminement vers le costume de Spider-Man fait sens, tout en n’étant pas une redite de celle de son père. Ben est ici un personnage assez brut de décoffrage qui parvient tout de même à s’attirer l’empathie du lecteur. Prévenons tout de même les lecteurs assidus : Peter est naturellement en retrait dans cette histoire qui met en avant son fils. Cela n’empêche toutefois pas ce dernier de se rappeler au bon souvenir du lecteur.

La vision qui nous est ici offerte d’un futur alternatif est peu réjouissante pour les super-héros de l’univers Marvel, apparemment disparus ou enterrés. Cela n’empêche toutefois pas Tony Stark d’être ici en bonne forme. Les amateurs du microcosme évoluant dans les industries Stark risquent ainsi avec cet album d’être intéressés.

Le jeune Spider-Man doit apprendre de difficiles leçons de ses aînés.
© Marvel

Là où l’album remporte notre franche adhésion, c’est pour sa partie graphique : comme à son habitude pour les récits de Spider-Man, les très belles planches de la dessinatrice Sara Pichelli donnent une stature supérieure à cet album. L’intrigue autour du Cadavérique permet par ailleurs à la dessinatrice de proposer des visions horrifiques auxquels nous n’étions pas habitués dans ce contexte, mais assurément du plus bel effet. Soulignons aussi les belles couvertures réalisées par Olivier Coipel, dont nous ne pouvons que nous languir de le retrouver sur un temps plus long dans l’univers Marvel.

Spider-Man : De Père en fils est un album assez intéressant dont on recommandera la lecture en priorité aux aficionados du personnage car ils retrouveront ici une vision inédite et bien mise en valeur de l’homme-araignée. Se plaçant en dehors de la continuité des séries régulières, les lecteurs assidus de ces dernières ne verront peut-être pas cet album comme incontournable.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Spider-Man : De Père en fils. Par J.J. Abrams, Henry Abrams (scénario) et Sara Pichelli (dessins). Traduction de Jérémy Manesse. Panini Comics. Sortie le 17 février 2021. 136 pages. 18,00 Euros.

  Un commentaire ?