Spider-Man N°134 - Collectif - Panini Comics

19 mars 2011 0 commentaire
  • Ce numéro contient les épisodes US {« Astonishing Spider-Man & Wolverine »} 2, et {« The Amazing Spider-Man »} 623 à 625.

    Spider-Man et Wolverine sont baladés de la Préhistoire au Futur, les auteurs Jason Aaron et Adam Kubert sont aux manettes. Mark Waid et Paul Azaceta célèbrent le grand retour du Vautour ! Le Rhino est aussi de la partie avec un épisode touchant réalisé par Joe Kelly et Max Fiumara.

Le premier récit met en scène Spider-Man et Wolverine dans un monde futur ravagé, dans lequel l’humanité a disparu. Seuls des hommes-singes ont survécu grâce aux conseils de Wolverine lors de son passage dans la préhistoire. Celui-ci est considéré comme un véritable messie et semble être le seul espoir de la population face à Fatalis qui menace à présent de détruire la planète.

Dessinée de façon moderne par Adam Kubert, cette saga étonnante plaira surtout aux fans et aux plus jeunes.

Spider-Man N°134 - Collectif - Panini Comics
Extrait de "Astonishing Spider-Man & Wolverine" 2
(c) Adam Kubert / Marvel / Panini Comics

« Amazing Spider-Man » 623-625 :

Après la destruction du Daily Bugle, J. Jonah Jameson s’est fait élire Maire de New-York et a gardé Peter Parker à son service comme photographe. Il a fort à faire à son nouveau poste car le Vautour et le Rhino (deux vilains que les lecteurs de l’univers de Spidey connaissent bien) sont de retour dans la ville ! Il ne s’agit pas de l’ancien Vautour mais d’une nouvelle créature incarnée par Jimmy Natale, un homme de main de la mafia transformé en monstre par ses patrons ; celui-ci va cependant s’en prendre à Jonah Jameson qu’il croit responsable de son sort. Spider-Man/Peter Parker va sauver Jonah, mais, en guise de remerciement, ce dernier va le licencier pour avoir retouché une photographie !…

Cette histoire avec le Vautour (# 623 et 624) est dessinée par Paul Azaceta dans un style quelque peu rétro, avec un encrage plus épais, des personnages et une mise en page plus stables… Elle plaira sans doute davantage aux anciens lecteurs, ceux qui ont aimé les bandes de Gene Colan sur « Daredevil » par exemple. C’est une réussite.

Extrait de "The Amazing Spider-Man" 624
(c) Paul Azaceta / Marvel / Panini Comics

Peter Parker est donc au chômage (# 625) quand soudain, lors d’une cérémonie de naturalisation que préside le nouveau Maire, le Rhino s’invite à la fête en détruisant tout sur son passage !… Il s’agit en fait, là encore, d’un nouveau Rhino qui a pris la place de l’ancien et veut prouver à ce dernier sa supériorité ; alors que celui-ci s’était pourtant rangé du milieu et ne souhaite que vivre en paix avec sa femme. Nous verrons que les choses vont mal tourner pour lui. Une histoire tragique dans laquelle nous compatissons réellement avec le personnage… Spider-Man, quant à lui, ne peut que constater son échec…

Extrait de "The Amazing Spider-Man" 625
(c) Max Fiumara / Marvel / Panini Comics

Le dessin est un peu anguleux, les personnages sont assez élancés, la mise en page et la mise en scène sont dynamiques et aériennes, très modernes ; bref, cette histoire est également très réussie. A découvrir !

(par François Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?