Newsletter ActuaBD

Spielberg, Tintin dans "Le Soir Magazine"

  • L'hebdomadaire "Le Soir Magazine" fait sa "une" avec Tintin, à l'occasion de l'annonce de la réalisation possible par Spielberg de films basés sur plusieurs albums d'Hergé. Le journal en profite pour réaliser un dossier de quatre pages où l'on se rend compte que le journalisme ici, se limite à chercher à vendre du papier avec du vent.

"Spielberg tournera plusieurs Tintin - les scénaristes américains sont déjà au travail à Bruxelles". Avec ces accroches en couverture dignes des journaux à sensation, "Le Soir Magazine" espère surfer sur la vague d’intérêt pour Tintin en offrant aux tintinologues et hergéphiles toujours en état de manque de nouvelles infos un dossier de quatre pages sur "Tintin à Hollywood".

Un dossier qui n’en est pas un, des infos que l’on connaît déjà, et un art de broder sur du vide : on sort déçu de ces "révélations" basées principalement sur une courte interview de Nick Rodwell, où l’on apprend surtout que rien n’est signé. "Pour l’heure, ce qui nous lie est un accord de principe, un contrat moral", explique-t-il. Dans le domaine de l’audiovisuel, la notion de contrat moral n’existe pas et tout peut capoter pour des raisons de gros sous, ce qui est soigneusement ignoré par le journaliste, qui fait comme si un véritable contrat était déjà signé, allant même jusqu’à proposer un casting.

Si le journal annonce que deux scénaristes sont déjà au travail, en se plongeant dans les archives de la Fondation Hergé afin que les films soient tirés des albums, on y trouve des conditionnels, dans la bouche de Nick Rodwell, qui devraient rendre prudent le premier journaliste venu : "Si le scénario convainc Spielberg, je souhaite qu’il réalise lui-même au moins le premier film de la série. Bien entendu, rien n’est décidé, encore moins en ce qui concerne le casting".

Le dossier se poursuit par un article intitulé "Tintin, demi-frère d’E.T. et d’Indian(sic) Jones" qui répète le contenu des articles précédents et parle principalement de Spielberg, pas de Tintin, et se termine par une courte interview de Stéphane Steeman qui nous révèle que "Spielberg, c’est le bon dieu !". On est donc bien avancés...

La seule véritable information de ce dossier est Nick Rodwell qui annonce qu’il se sent fatigué. Ca, au moins, c’est un scoop !

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD