Spirou HeBDo s’internationalise, le temps de l’été !

30 juin 2006 1 commentaire
  • L'été est souvent synonyme de vacances ensoleillées dans des destinations plus ou moins lointaines. {Spirou HeBDo} a embrayé sur cette habitude estivale. Il a envoyé des auteurs aux quatre coins du monde pour nous concocter des numéros très spéciaux, axés sur différents pays. Ainsi, Spirou, pendant quelques semaines, s'appellera, selon les destinations mises à l'honneur : {Zam Zam}, {El Pibe}, {Nhoc}, {Sprytek}, etc.

Le premier numéro spécial est paru le 28 juin dernier, et est consacré aux mangas et au Japon. Un numéro surprenant puisqu’il possède deux sens de lecture. « Et surtout deux vrais événements, surenchérit Olivier Van Vaerenbergh, le rédacteur en chef du journal : D’une part nous avons le retour de Spirou & Fantasio avec la publication de leur nouvelle aventure concoctée par Jean-David Morvan et José Luis Munuera. D’autre part, la seconde couverture nous présentera la vision de Spirou et Fantasio par Oshima. Six pages d’un vrai manga autour de ces personnages seront dévoilées dans l’hebdomadaire [1] . On en a profité pour faire un demi Spirou tout à l’envers, qui se lira vraiment de droite à gauche. A ne pas rater. D’autant plus qu’il est vraiment poilant ».

Le 5 juillet, des auteurs deviennent les rédacteurs en chef temporaires du journal ...

Le numéro 3560, daté du 5 juillet, marquera le début de l’été et de l’animation spéciale qui sera réalisée pour le journal. Pendant huit semaines, la rédaction de Spirou HeBDo nous concoctera un « Spirou dans le Spirou », qui s’étalera sur 24 pages [2] et qui sera consacré à un pays ou une région différente. Une couverture appropriée sera créée. Les rubriques (balise à cartoons, Docteur Je sais Tout, etc) et le sommaire habituels seront aux couleurs du pays invité. Et nous pourrons découvrir un maximum de planches sélectionnées par le (ou les) « rédacteur(s) en chef temporaires ».

Spirou HeBDo s'internationalise, le temps de l'été !
Marzi nous accueille en Pologne
(c) Savoia, Sowa & Dupuis

Chacun de ces « Spirou dans le Spirou » prendront la traduction locale la plus proche et la plus appropriée. Nous vous présentons ci-dessous le nom des pays invités, la traduction du nom du magazine et également le nom des rédacteurs en chefs invités :

- Spirou#3560 (du 05/07), orchestré par Zidrou : Espagne (SPIROU devient MISTER K)
- Spirou#3561 (du 12/07), orchestré par Karo et Cornette : Vietnam (SPIROU devient NHOC)
- Spirou #3562 (du 19/07), orchestré par Roberto Pazos : Argentine (SPIROU devient EL PIBE)
- Spirou #3563 (du 26/07), orchestré par Marzena Sowa et Sylvain Savoia : Pologne (SPIROU devient SPRYTEK)
- Spirou #3564 (02/08), orchestré par Delaf et Dubuc : Québec (Spirou devient SORNEAU)
- Spirou #3565 (09/08), orchestré par Eric Warnauts et l’équipe de "Trait Noir" : Cameroun (Spirou devient ZAM ZAM)
- Spirou #3566 (16/08), orchestré par Salma et Matteo : Italie
- Spirou #3567 (23/08), orchestré par Nix et Johan De Moor : La Flandre (SPIROU devient ROBBEDOES)

Drôles de filles au Québec
Essai pour la couverture © Delaf, Dubuc & Dupuis.

Olivier Van Vaerenbergh se montre enthousiaste : « Nous publierons des auteurs locaux. Ils auront leurs personnalités, leurs styles, leurs humours, ses adeptes et ses détracteurs. Nous avons été nous-même surpris : on a vraiment du matériel de grande qualité. Des auteurs inconnus dans nos contrées mais qui frisent le génie, et on sera vraiment très loin des clichés et des a priori. Nous nous sommes éclatés et défoncés à réaliser ces numéros. On est loin d’avoir tout bouclé. Seuls quatre numéros sont, à l’heure actuelle, totalement terminés ! ».

Près d’une centaine d’auteurs étrangers seront publiés dans le magazine en huit semaines.

... Une idée de Zidrou !

La rédaction du journal a l’habitude d’organiser des réunions avec des auteurs. Le but avoué de ces rencontres ? Echanger des idées et en tenir compte pour animer le journal. « Zidrou nous a communiqué des centaine d’idées. Il nous avait notamment dit qu’il faudrait inviter des auteurs étrangers dans le journal, confie Olivier Van Vaerenbergh. On a réfléchi. On a regardé les pays ou régions envisageables. Puis nous nous sommes lancés dans l’aventure en mettant quelques auteurs maison dans le coup , et en essayant de sortir des sentiers battus. Je crois que l’on a réussi notre objectif : chaque cahier a son identité, sa manière, ses influences et ... ses talents ! »

Un strip du dessinateur Espagnol Mel
... à paraître dans "Mister K". (c) Mel & Dupuis.

Olivier Van Vaerenbergh a donc cordonné chacun des numéros spéciaux afin d’assurer une cohérence entre eux. « Je m’assure que le contenu proposé reste fidèle à l’identité du magazine, même en polonais ou en vietnamien ! Je me suis chargé d’harceler les ’rédacteurs en chef provisoires’ pour recevoir des pages, et surtout négocier chaque euro dépensé ! Cela fait aussi partie de mon travail »...

Un numéro parmi d’autres : "Nhoc", consacré au Viêtnam

Cornette & Karo se mettent en scène
(c) les auteurs & Dupuis.

Jean-Luc Cornette [3] et la jeune dessinatrice Karo [4] ont bénéficié de l’aide du CGRI [5] pour partir au Viêtnam, ainsi que du soutien de la délégation Wallonie-Bruxelles une fois sur place. « Une jeune femme, assistante à l’Espace Culturel Français, Duong Thi Quynh Hoa, nous a été particulièrement utile, nous explique Karo. Elle nous servait d’interprète et nous a permis de prendre des rendez-vous avec beaucoup plus de facilité. A Hanoï, nous avons rencontré la majorité des auteurs présents dans Spirou. Ils ont été d’emblée enthousiasmés par ce projet. A Saïgon, nous avons été récupéré par Eddy Coubeaux, un auteur qui signe sous le pseudonyme Eco [6]. Il nous a présenté à différents auteurs, dont Lê Linh qui publie une série qui s’est vendue à 8 millions d’exemplaires au Viêtnam ! »

A travers ce numéro, les « deux rédacteurs en chef provisoires » ont tenu à nous présenter des histoires poétiques, humoristiques ou d’aventure en une ou deux planches pour partager un parfum du Viêtnam et de leur talent. Nous y trouverons également un carnet de voyage relatant la première découverte du Nord du pays par Jean-Luc Cornette ou de Karo.

Cornette et Karo forment un duo complémentaire. De retour à Bruxelles, elle réglait les problèmes techniques (formats, résolutions et transferts de planches) et se chargeait de réaliser des dessins et des planches pour animer ce numéro spécial. Jean-Luc Cornette, quant à lui, centralisait les pages et veillait à ce que les idées arrivent à leurs termes.

Extrait d’une BD de Lê Linh, "Le Midam Vietnamien"
(c) Lê Linh & Dupuis.

Plein de projets, ce duo d’auteurs espère pouvoir monter une exposition autour des auteurs vietnamiens, et dans un second temps, créer des "master classes" de bande dessinée à Hanoï.

« L’expérience a été telle que nous avons envie de repartir vers de nouvelles contrées et faire de nouvelles enquêtes pour dénicher des auteurs intéressants, et surtout les faire découvrir aux lecteurs européens », s’enthousiasme Karo.

Une expérience humaine

Les numéros spéciaux ne sont pas encore tous bouclés, et pourtant Olivier Van Vaerenbergh, le rédacteur en chef de Spirou HeBDo, retient déjà l’extraordinaire expérience humaine de cette aventure : « On espère qu’elle touchera les lecteurs et qu’elle enlèvera beaucoup d’ornières. Ce fut parfois épique, comme de recevoir des planches du Cameroun, de payer des auteurs vietnamiens, de gérer les traductions, de refaire le lettrage, de collecter le matériel, de canaliser les envies... Mais cela nous a permis de resserrer les liens avec les auteurs, de les impliquer dans la fabrication du journal, de provoquer des rencontres, des échanges ou des envies. C’est ça aussi, le fameux « esprit Spirou ». Ce fut et c’est encore un travail collectif, qui implique toutes la rédaction [7] et qui en a rapprochés beaucoup ».

Cet « Esprit Spirou » associé au renouvellement et à la création de nouveaux concepts comme ces mini-journaux de 24 pages axés sur des pays différents, sont sans doute le meilleur moyen de préserver la pérennité du journal. Mais aussi l’intérêt et la curiosité de ses lecteurs. L’été sera chaud et coloré dans MISTER K ... Oups, dans NHOC ! Pardon, dans Spirou HeBDo.

Extrait d’une BD de Lê Phuong
(c) Lê Phuong / Dupuis.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le site du magazine

[1L’intégralité du « Spirou manga » d’Oshima sera publiée dans un album spécial qui accompagnera la quarante-neuvième aventure de Spirou & Fantasio qui se déroule au Japon

[2La pagination du journal reste normale. Pas de supplément de pages, donc

[3Scénariste de « Au Centre du Nowhere et des « Passe-Murailles »

[4Elle prépare Tout Sauf Des Bébés, un album aux éditions Carabas, avec Jean-Luc Cornette au scénario

[5Commissariat général aux Relations internationales

[6Eddy Coubeaux, alias Eco, est un auteur originaire de Mons, en Belgique, qui s’est expatrié au Vietnam. Il a notamment signé Love Story (Paquet, en 2001), Fire Plug Kung Fu (La Boîte à Bulles, en 2005), Pad (Carabas, en 2005), etc.

[7De l’aveu d’Olivier Van Vaerenbergh : "ils bossent tous comme des ânes"

 
Participez à la discussion
1 Message :