Spirou Hebdo #3624 (26/9/07) : Le début attendu du "Tombeau des Champignac"

26 septembre 2007 3 commentaires
  • ILS sont de retour ! Enfin, Spirou & Fantasio débarquent dans le {Spirou Hebdo} de cette semaine, avant de s’envoler au Népal ! La prépublication du tant attendu {Le Tombeau de Champignac} vient de commencer.

Le magazine publie les six premières planches du récit concocté par Yann et Tarrin avec une explication, dans une double page, de la genèse de ce récit, au graphisme inspiré par Franquin et Conrad. Les lecteurs du blog de Tarrin sans doute déjà lues.

L’équipe d’Olivier Van Vaerenbergh, le rédacteur en chef du magazine, nous propose un numéro bien dosé, avec les stars du journal : De Kid Paddle aux Nombrils, en passant par l’Agent 212, Game Over, Jérôme K. Jérôme Bloche, Le petit Spirou et Zappa & Tika.

Parker & Badger, eux, poursuivent, leur rêve –à moins que cela soit un cauchemar- américain. Depuis quelques semaines, Marc Cuadrado nous raconte les aventures hors normes du looser le plus sympathique de la BD, flanqué de son blaireau philosophe. On peut également suivre leurs exploits sur le site officiel de la série, lancé récemment.

À noter la balise people et ensoleillée. La rédaction s’est rendue au festival de BD de Solliès, sans doute pour prendre une bonne dose d’air frais et de repos avant d’entamer les festivités pour les 70 ans du journal, que l’on annonce pour bientôt !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Enfin le retour du "vrai Spirou".C’est lui le tome 50 ...

    Répondre à ce message

  • je suis désolé si j’en fâche certains mais cet album, c’est vraiment décevant ; le scénario est mal ficelé( Seccotine n’est pas amoureuse de Spirou mais de Fantasio même si ils refusent de le reconnaître) et Tarrin ne fait que du sous Franquin : tous ses personnages ressemblent (surtout Seccotine) à Violine ( grosse pupilles et visage exagérément juvéniles et Spip ne ressemble plus à rien.
    J’attendais mieux !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 11 décembre 2007 à  17:40 :

      Hélas, on va encore nous traiter de rabat-joie, mais cet album est décevant. L’attente avait été longue, entretenue par les discussions de forum, des images dispensées par l’auteur sur son site ou blog, et surtout du début (qui est la partie la plus soignée). Le dessin est hâtif, effectivement, il est référentiel mais aussi personnel (les comparaisons avec la série Violine sont réelles). Le problème est que les auteurs se réclament ouvertement de l’héritage de Franquin. Selon eux, l’album se situe immédiatement après "Panade à Champignac". L’histoire et son traitement graphique ne sont malheureusement pas, à mon sens, à la hauteur de cette ambition. Le scénario est insipide, et utilise beaucoup trop de références à l’univers créé par Franquin. On se demande ce qui resterait si on gommait les éléments directement empruntés à cet auteur.
      Les albums précédents étaient beaucoup plus intéressants, car précisément ils usaient avec parcimonie de la référence. Le style graphique était également personnel et cherchait moins l’imitation. A cet égard, la couverture retenue par les éditeurs et les auteurs est parlante : la turbotraction n’est pas au centre de l’épisode, mais elle est en première ligne, moins pour évoquer l’histoire que pour susciter le réflexe d’achat de lecteurs nostalgiques et déçus par les récentes et hasardeuses expérimentations des auteurs de la série principale.

      On regrettera enfin, en effet la dépersonnalisation de Spip.

      Répondre à ce message