Spirou à Berlin - Par Flix - Dupuis

30 décembre 2019 5 commentaires
  • Confier Spirou à un Allemand ? Projeter Spirou, Spip et Fantasio en Allemagne de l'Est, en 1989, avant la chute du mur, dans une intrigue inquiétante et haletante dans la partie communiste de Berlin ? C'est chose faite, et bien faite, grâce à Flix !

« Le dessin est moche », « Qu’est-ce que des Allemands viennent faire dans cette galère franco-belge ? », « On dirait un guide touristique ! »…

C’est peu dire que les lecteurs français de Spirou (en l’occurrence le groupe des Amis de Spirou) étaient très circonspects à l’idée de voir un Allemand produire un Spirou et qu’ils n’étaient pas convaincus ni du procédé, ni du résultat.

Spirou à Berlin - Par Flix - Dupuis

Il faut dire que la démarche était originale : on connaît la longue histoire de Spirou, son adoption par des pères successifs, de Rob-Vel à Tome et Janry, en passant par Franquin ou Jijé, sa déclinaison sous la forme du « Spirou par... », avec des réussites éclatantes, comme celle d’Émile Bravo, et d’autres un tantinet moins brillantes…

L’idée vint alors de confier le célèbre groom bruxellois aux mains d’un Allemand, et de réaliser un album de Spirou und Fantasio directement en allemand : Spirou in Berlin sortit donc en août 2018, en allemand, avant d’être traduit cet automne en français.

Cette lourde tâche a été confiée à Flix, qui est l’un des auteurs allemands les plus connus aujourd’hui. Il a notamment remporté en 2004, avec Held, le prix Max et Moritz de la meilleure bande dessinée en langue allemande. En 2012, il récidive en remportant le prix Max et Moritz du meilleur comic strip pour Schöne Töchter. Signalons également qu’il a été deux fois récompensé du prix Peng ! de la meilleure bande dessinée allemande, en 2009 pour Der Swimmingpool des kleinen Mannes et cette année pour ce Spirou in Berlin.

Concernant cet album, Flix a décidé de mettre en scène nos héros favoris dans la ville qu’il habite, Berlin. Nous sommes en 1989, Fantasio court après un scoop pour faire une « Une » sensationnelle, et il croit la tenir en apprenant que le comte de Champignac est invité à un congrès de mycologie se déroulant à Berlin-Est. Mais le comte n’a aucune envie de se rendre de l’autre côté du Mur, où il se retrouve finalement… kidnappé pour l’obliger à livrer des secrets scientifiques. Spirou et Fantasio vont donc suivre sa piste, traverser le Mur de Berlin et se plonger dans la société est-allemande pour essayer de sauver leur mentor.

Flix s’est parfaitement approprié l’univers de Spirou et l’on sent, aux multiples allusions, qu’il le maîtrise parfaitement. Malgré un début poussif, l’album est ensuite bien rythmé, avec une narration assez fluide et des dialogues bien sentis : « Quand les clowns sont à la manœuvre, il faut suivre les règles du cirque »… Le dessin est dynamique, ponctué de belles trouvailles graphiques, et les couleurs sont réussies.

Surtout, l’album nous plonge bien, et sans excès de didactisme, dans l’atmosphère déliquescente de l’Allemagne communiste des années 1980, sans dissimuler toute la violence de la situation. Les techniques d’interrogatoire de la Stasi, pour soutirer l’aide de Fantasio, sont bien décrites ; la suspicion généralisée et la surveillance systématique sont perpétuellement en trame de ce récit d’aventure bien réussi, et qui sort à temps pour commémorer les 30 ans de la chute du mur.

De la Seconde Guerre mondiale à l’Allemagne communiste, Spirou était décidément partout en 2019 pour nous faire revivre notre histoire commune !

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

 
Participez à la discussion
5 Messages :