Actualité

« Spirou et les petits formats » par Franquin & Roba en édition commentée, quintessence d’un chef d’œuvre

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 25 décembre 2021                      Lien  
C’est un récit court de vingt pages seulement dessinées par Franquin, assisté de Jean Roba, publiée en 1960 dans "Le Parisien Libéré", un quotidien qui tire à ce moment-là à 750 000 exemplaires tous les jours ! C’était l’époque où "Tintin" et "Spirou" se faisaient une concurrence féroce, et découvraient en kiosque un nouveau journal hebdomadaire : "Pilote", l’hebdomadaire d’Astérix et Obélix, de Tanguy et Laverdure, de Barbe Rouge...

On cherchait alors dans la presse à augmenter l’audience et cet épisode de Spirou sert à cela. Pendant trois ans, André Franquin qui est débordé déjà car il dessine à la fois pour Tintin (la série Modeste & Pompon) ET pour Spirou (les aventures du héros-titre), va créer en exclusivité pour ce quotidien des aventures inédites du groom. Le quotidien parisien cherchait alors à concurrencer le France Soir de Pierre Lazareff qui publiait plein de bandes dessinées, américaines notamment, ou encore 13 Rue de l’Espoir de Paul Gillon.

Pour faire face, Franquin engage un jeune dessinateur venu de la publicité, un certain Jean Roba, le créateur des personnages de Boule & Bill. À deux, ils vont dessiner trois histoires de Spirou à un rythme infernal, puisque c’est un quotidien. Et ce pendant 16 mois au bout desquels, Franquin comme Roba (ce dernier faisant une part conséquente du travail), se retrouvent épuisés. Ils passent alors le relais au prolixe Lucky Luke de Morris & Goscinny.

« Spirou et les petits formats » par Franquin & Roba en édition commentée, quintessence d'un chef d'œuvre
Dans cette page, l’oeil exercé repère facilement les personnages secondaires dessinés par Roba. Ce qui frappe, c’est la densité des détails dans le dessin.
© Dupuis

Cette édition reprend toutes les pages de Spirou et les Petits Formats telles qu’elles sont parues dans Le Parisien Libéré, grâce à un collectionneur qui en possédait toutes les parutions. Ensuite, elles sont commentées page après page, case après case, dans les trois versions, par deux experts de Spirou, Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault.

Les amateurs de Spirou connaissent le thème : un génie de la photographie réussit à capter Fantasio avec son appareil et à en faire un « tirage » en 3D sous la forme d’une petite figurine de 15 centimètres de hauteur. C’est une allusion aux figurines en latex qui étaient à ce moment-là commercialisées par Dupuis.

Sauf que la machine rend Fantasio amnésique et qu’il se perd dans la nature… Toute cette histoire est formidablement commentée dans ce livre qui reproduit très fidèlement le dessin de Franquin en fac simile. Rien que cela, cela vaut le détour.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782800154114

Spirou et les petits formats – Édition Commentée – Par Franquin & Roba – Commentaires de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault - Ed. Dupuis.

Spirou Dupuis ✏️ André Franquin ✏️ Jean Roba à partir de 10 ans Etude sur la BD Aventure Belgique 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
6 Messages :
  • Bonjour
    Là publication dans Le Parisien n’était pas une fois par jour, mais j’ai lu dans l’ouvrage que c’était 3 demi-planches une fois par semaine.
    Le rythme aurait été difficile à soutenir je pense.
    Merci pour vos articles toujours passionnant.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 26 décembre 2021 à  10:10 :

      Vous avez raison, nous avons un peu forcé le trait. Avec la qualité de Franquin-Roba, le rythme aurait été impossible à tenir, c’est sûr. Cela dit, bon nombre de dessinateurs ont pu le soutenir, comme Hergé pendant l’occupation, mais c’était un strip par jour, avec un dessin plus schématique.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Sergio Salma le 27 décembre 2021 à  16:06 :

        La publication n’est pas obligatoirement associée au rythme de travail . Les pages peuvent être réalisées en avance et la publication étalée selon le planning idéal. Mais c’est vrai que souvent à l’époque on travaillait à flux tendu . L’association temporaire des auteurs permettait un rythme de folie.

        Répondre à ce message

  • Bonjour - Soyez honnêtes : cet album n’est qu’une réédition d’un aventure déjà publiée dans le tome 17 de la série : "Spirou et les hommes- bulles"

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 27 décembre 2021 à  07:48 :

      Personne ne dit le contraire. Ce n’est pas un inédit mais une édition commentée avec une version inédite car l’album est un remontage des planches conçues pour le quotidien.

      Répondre à ce message

    • Répondu par fred le 28 décembre 2021 à  10:29 :

      Je pense que s’il existait des récits inédits de Spirou par Franquin, cela se saurait !

      Cette collection Patrimoine chez Dupuis comme les éditions commentées en noir et blanc chez Niffle sont bien des rééditions. De magnifiques et passionnantes rééditions !

      Répondre à ce message

PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD