Nos dossiers Marché de la BD, faits et chiffres

Spirou fait la une de Télérama

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 20 octobre 2006                      Lien  
On n'a jamais vu ça: Spirou faisant la une de Télérama, un magazine télé qui compte plusieurs millions de lecteurs! On avait vu passer {Tintin, Blake & Mortimer}, Joann Sfar, mais jamais le groom de Marcinelle n'avait eu jusqu'ici les honneurs du magazine de télé intello préféré des Bobos.

Et quel Spirou, alors ! Un spirou "mangaïsé" par Beb Deum. Jean-David Morvan, ce brasseur de culture, a du boire du petit lait : le héros de Franquin revisité à la sauce manga par un ancien dessinateur de Métal Hurlant, ça c’est du remix, coco !

Télérama l’a compris qui n’est pas passé à côté de l’événement. Sur la couverture, Astro Boy de Tezuka Osamu salue le groom par un "Bienvenue au pays du manga !" En cause, la version manga de Spirou de Morvan et Ooshima dont nous vous avons déjà parlé et la venue de Morvan à Tôkyô.

Le magazine, sous la plume de Stéphane Jarno a interrogé Morvan et Ooshima, évidemment enthousiastes, ainsi qu’Yves Schlirf, le patron de Kana, la filiale manga de Média-Participations qui se destine à accueillir la version manga de Spirou. L’éditeur considère avant tout cette affaire comme une opération de séduction (un "cheval de Troie" écrit le journaliste de Télérama) afin de séduire les meilleurs auteurs et les meilleurs éditeurs japonais. Si on veut sauver la BD franco-belge, explique-t-il en substance, il faut "inventer de nouvelles formes et trouver de nouveaux marchés". Dont acte.

Frédéric Boilet, interrogé de son côté, fait la moue. Cet habitant de Tôkyô depuis près de dix ans ne croit pas aux "mariages arrangés", soulignant que la distance entre la France et le Japon n’est pas que géographique : "J’ai du mal à penser que l’on puisse travailler en harmonie lorsqu’on vit à 10.000 kilomètres de distance et que l’on ne parle pas la même langue". Il ajoute que les éditeurs japonais en sont à faire le black out sur les adresses et les numéros de téléphone de leurs auteurs. "L’un d’entre eux m’a même interdit de voir ou d’appeler Taniguchi !".

La guerre franco-nipponne aura-t-elle lieu ?

Spirou fait la une de Télérama
Spirou par Beb Deum
pour Télérama. DR

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Télérama N°2962 - Semaine du 21 au 27 octobre 2006

Reportage télé sur le site de Télérama : Spirou en Kimono

🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
13 Messages :
  • > Spirou fait la une de Télérama
    20 octobre 2006 15:04, par SDStP

    Pourquoi cet anti-intellectualisme primaire ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sébastien Célimon le 20 octobre 2006 à  15:43 :

      Réalisme financier, recherche d’ouverture ou métissage culturel, il faut voir dans la reconnaissance de Télérama un signe que les mentalités commencent à changer... Comme ce fut le cas, parfois douloureusement, dans le cinéma d’animation (rappelez-vous le mépris initial de certains face au désormais unanimement vénéré Miyazaki).
      Reste qu’il est toujours passionnant de découvrir ce que peut donner la rencontre de talents français et japonais. Et dans ce sens je fais confiance à Jean-David Morvan. A t-on fait la moue quand les frères Wachowsky sont allés débaucher les maîtres japonais et coréens pour Animatrix ou quand Peter Jackson a demandé qu’un français, Michel Ancel, adapte en jeux vidéo son King Kong ? Ne faudrait-il pas arrêter un jour son racisme culturel et continuer à encourager les artistes, quelle que soit la nationalité sur leurs passeports, à tenter de nous faire rêver ? Et tout n’est pas qu’affaire commerciale, n’en déplaise aux grincheux de tous bords. Vivement un Spirou africain, indien ou brésilien !

      Répondre à ce message

      • Répondu par JDMorvan le 20 octobre 2006 à  19:16 :

        Même Top Cow a fait faire un dessin énimé de Witchblade...
        Qui est maintenant devenu un manga chez Kodansha.
        Tout devient possible.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Tanuki le 21 octobre 2006 à  00:11 :

          Même Top Cow a fait faire un dessin animé de Witchblade... Qui est maintenant devenu un manga chez Kodansha.

          Le manga adapté de Witchblade n’est pas édité chez Kodansha mais chez Akita Shoten.
          Le premier volume de l’adaptation en question...

          Répondre à ce message

          • Répondu le 21 octobre 2006 à  12:15 :

            magazine de télé intello préféré des Bobos

            Oh ! une porte ouverte. Enfonçons-la.

            Ca représente quoi les "bobos" dans le lectorat de Télérama, hein ? Quand on voit le nombre de lecteurs "fonctionnaires (profs) de classe moyenne (du coup) vivant en province" lecteur de cet hebdo.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Petit Papa le 23 octobre 2006 à  15:35 :

              Il est intéressant de noter que ce sont les mêmes éditeurs qui "préparent la riposte de la bd franco-belge" et qui importent et traduisent massivement des mangas (la quantité l’emportant souvent sur la qualité). Impossible pour eux d’être perdants : les seuls qui trinquent, ce sont les auteurs.

              Répondre à ce message

  • > Spirou fait la une de Télérama
    20 octobre 2006 16:33, par Aglaé

    Sur votre site, on parle à longueur de colonnes de riposte de la BD franco-belge. Alors qu’on a rarement connus sur nos territoires francophones autant de créateurs talentueux et que, d’autre part, la publication récente d’auteurs comme Abe, Takita, Maruo ou Mizuki par exemple nous ouvrent vers un patrimoine extraordinaire qui nous était jusqu’il y a peu inaccessible. Ne faudrait-il pas plutôt se réjouïr qu’il y ait aujourd’hui une extraordinaire diversification de la production de bandes dessinées que les autres époques n’ont pas connues. Si le manga a envahit le marcher c’est peut-être au dépend des produits standardisés. Franchement, faut-il s’en plaindre ?

    Pourquoi usez et abusez-vous systématiquement de métaphores guerrières quand il s’agit de parler de manga ? A vous lire, on en viendrait à croire que le péril jaune est à nos portes.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 20 octobre 2006 à  16:57 :

      Vous n’y êtes pas. Sur ActuaBD nous sommes ravis de ce qui se passe. Nous avons plus que d’autres, et avant eux, fait la promotion de ces métissages. Nous avons été aussi les premiers à souligner que l’expansion remarquable des mangas ne s’est pas faite au détriment de la BD franco-belge, que du contraire.

      Il faut néanmoins être conscient des rapports de force : les qualités incontestables des Japonais pourraient très bien étouffer notre propre industrie si elle ne redouble pas de dynamisme et si elle n’est pas capable de s’adapter à la nouvelle donne. Donc, l’initiative de Jean-David Morvan nous ravit, car elle va dans ce sens.

      En l’occurence, c’est Boilet qui raconte au journaliste de Télérama que les Japonais commencent à mettre des bâtons dans les roues des éditeurs français. Nous ne l’avons pas inventé, ça. Le magazine télé titre même : "Spirou défie le manga". Si nous nous interdisons le moindre propos déplaisant pour nos amis japonais, nous ne versons pas non plus dans l’angélisme.

      Répondre à ce message

  • > Spirou fait la une de Télérama
    20 octobre 2006 17:37

    telerama c’est 600 000 lecteurs en moyenne, je ne sais pas ou vous avez vu ce chiffre de 3,5 millions...On est TRES loin du compte.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 20 octobre 2006 à  18:16 :

      Vérification faite, le tirage &tait de 722.000 exemplaires et la diffusion de 654.000 acheteurs en 2005. Or, un magazine de télé n’est pas lu que par une personne (je parlais de lecteurs, pas d’acheteurs, vous l’aurez noté). C’est même typiquement le type de journal qui circule dans la famille. Il est d’usage de multiplier la diffusion par 5 pour évaluer le nombre de lecteurs d’un support de ce type. Le chiffre évoqué n’est pas déraisonnable, un peu gonflé peut-être, je vous le concède. Mais avec notre article, les ventes vont augmenter ;) Quel que soit le chiffre, c’est une aubaine pour Spirou.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Didier Pasamonik le 20 octobre 2006 à  19:44 :

        Cela dit, nous avons corrigé le chiffre.

        Répondre à ce message

  • > Spirou fait la une de Télérama
    21 octobre 2006 12:44, par asacem

    Vous êtes fatigué Didier : c’est "Astro Boy" de Tezuka et non Atom Boy...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 21 octobre 2006 à  15:11 :

      Vous êtes fatigué Didier : c’est "Astro Boy" de Tezuka et non Atom Boy...

      Vous avez parfaitement raison. Entre les différents patronymes japonais Atomu Taishi, puis Tetsuwan Atom ou anglais du personnage, Mighty Atom ou encore Captain Atom, et celui figé depuis 1963 par son passage à NBC films, je me suis mêlé les pinceaux.

      Nous avons corrigé le corps du texte. Merci pour votre vigilance.

      Répondre à ce message

PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Nos dossiersMarché de la BD, faits et chiffres  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD