Stan Lee s’allie au créateur de PlayBoy !

23 juillet 2003 0 commentaire
  • Selon [Digitalmediafx.com->http://www.digitalmediafx.com], Stan Lee s’est associé à Hugh Heffner, le célèbre promoteur du magazine {Playboy} pour créer une série de dessins animés érotiques intitulée {"Hef's Superbunnies"}qui sera conjointement produite par la société de Stan Lee, {Pow !}, et par la société d’exploitation {Playboy's Alta Loma Entertainment.}

Répondant au compliment de Stan Lee qui raconte avoir acheté avec volupté le premier numéro de la célèbre revue de charme américaine, Hugh Heffner, de son côté, affirme que la BD a joué « un rôle crucial dans sa vie ». Plus prosaïquement, il est évident que la rencontre entre celui qui inventa pour ainsi dire le concept de groupe de supers-héros et l’inventeur de l’érotisme sur papier glacé aux Etats-Unis constitue un cocktail qui a toutes les chances de faire un carton.

Stan Lee s’était cassé les dents en novembre 2000 en surfant sur la vague Internet au point que sa société Stan Lee Media, cotée en bourse (sa capitalisation compta jusqu’à trois fois celle de Marvel !), était tombée en dessous de la valeur nominale de 1 US$, déclenchant automatiquement une enquête financière de la SEC, le gendarme de la bourse new-yorkaise et l’obligation pour la société, un an jour pour jour après sa création, de se mettre sous la protection de la loi américaine Chapter 11 qui concerne les sociétés en faillite.

Les différents procès intentés contre le management de Stan Lee Média mirent le créateur hors de cause et, celui-ci, avec d’autres partenaires, créa Pow ! qui, à la faveur des énormes succès de la galaxie Marvel, relança les affaires du tycoon des comics. Il créa notamment plusieurs séries de dessins animés dont une étonnante série érotique intitulée Striperella produite en novembre 2002 pour la chaîne Spike TV. C’est sans doute celle-ci qui poussa ces deux mythes de la culture américaine à concrétiser leur union.

Illustration : Striperella © Spike TV

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?